Location ou financement? Les répercussions sur votre assurance.
Location ou financement? Les répercussions sur votre assurance

L’achat d’une nouvelle voiture implique de nombreux choix, depuis les caractéristiques que vous voulez jusqu’à la garantie à sélectionner. De plus, vous devez songer à la manière de payer le véhicule. Il y a de nombreux avantages et inconvénients à considérer lorsqu’il s’agit de louer ou de financer votre voiture. Voici les répercussions possibles de votre choix sur quatre aspects de votre assurance auto

Quelle est la différence entre la location et le financement d’une voiture?

Avant de se lancer dans les répercussions que la location et du financement de votre véhicule pourraient avoir sur votre police auto, il est important de comprendre la différence entre ces deux termes.

Lorsque vous louez votre voiture, vous la louez pour une durée déterminée. Puisque vous n’êtes pas le propriétaire de la voiture, à la fin de la location, vous retournez le véhicule. Cependant, vous avez généralement la possibilité d’acheter la voiture si vous le voulez. Lorsque vous louez un véhicule, vous faites affaire avec une entreprise de location, aussi connue sous le nom de bailleur.

Par ailleurs, lorsque vous financez une voiture, vous remboursez un prêt afin de devenir propriétaire du véhicule à la fin. Cela signifie qu’une fois que le prêt est remboursé, la voiture est entièrement à vous. Si vous choisissez cette option, vous ferez affaire avec une société de crédit ou un créancier.

Donc, quelle option est la meilleure? Cela dépend de vos besoins et de vos préférences.

Conseil : Vous considérez l’achat d’un nouveau bolide? Consultez ces conseils importants sur l’achat d’une voiture.

Passons maintenant au lien entre la location ou le financement d’un véhicule et votre assurance auto.

1. Est-ce que la location ou le financement de mon véhicule a une incidence sur le montant que je paie pour l’assurer?

Bonne nouvelle : la décision de louer un véhicule, de l’acheter ou d’avoir recours au financement ne change rien à votre police d’assurance auto. Vos primes sont plutôt déterminées par différents facteurs, comme la marque et le modèle du véhicule, vos années d’expérience de conduite ainsi que l’historique de vos réclamations et de vos contraventions.

Conseil : Vous songez à financer l’achat de votre voiture? Assurez-vous d’obtenir le meilleur prêt auto pour vos besoins.
Conseil : Si vous n’êtes pas certain(e) de louer ou d’acheter, utilisez la Calculatrice location ou achat d’un véhicule du gouvernement du Canada pour vous aider à prendre votre décision.
2. Est-ce que le bailleur ou la société de crédit doit être mentionné sur ma police auto?

Lorsque vous louez ou financez votre véhicule, un tiers — souvent le créancier, le bailleur ou la société de crédit — aura un intérêt envers votre véhicule (un intérêt financier). Ce tiers devra être ajouté aux intérêts supplémentaires de votre police. Vous devrez également leur fournir une preuve d’assurance.

Conseil : Si vous êtes client(e) de Sonnet, vous avez un accès direct à votre preuve d’assurance pour votre compagnie de location ou de financement à partir de votre compte Sonnet.

Votre assureur doit aviser tous les intérêts supplémentaires désignés si vous diminuez vos montants d’assurance ou augmentez vos franchises. Il doit également aviser votre bailleur ou votre société de crédit si votre police a été résiliée.

Attention! Un bailleur ou une société de crédit ne peut pas acheter une police Sonnet en votre nom. Pour vous protéger contre les fraudes en assuranc et pour des raisons juridiques, vous devez donner votre consentement et acheter vous-même votre police.
3. De quelles couvertures ai-je besoin si je loue ou finance ma voiture?

Le bailleur ou la société de crédit inclura possiblement dans votre contrat des exigences précises pour votre véhicule en matière d’assurance auto. Toutefois, peu importe l’option que vous choisirez, vous devriez compter sur les protections énumérées ci-dessous.

Le saviez-vous? L’assurance auto peut varier d’une province à l’autre — assurez-vous de vous familiariser au fonctionnement de la vôtre dans votre région.
  • Couverture des indemnités d’accidents. Si vous subissez une blessure lors d’un accident (peu importe le responsable), les indemnités d’accidents sont là pour vous aider à vous remettre sur pied. Cette couverture est obligatoire dans toutes les provinces et tous les territoires, à l’exception de Terre-Neuve-et-Labrador. Au Québec, les conducteurs sont couverts par le régime public d’assurance automobile de la Société d’assurance automobile du Québec (SAAQ), mais ils ont la possibilité d’acheter une couverture des indemnités d’accidents supplémentaires par l’entremise d’un assureur privé.
  • Assurance responsabilité civile. Celle-ci vous protège financièrement, ainsi que les autres conducteurs, en cas d’accident dont vous êtes responsable. Tous les dommages, blessures ou pertes subies par un autre conducteur ou une autre personne seront couverts. Au Canada, cette couverture est obligatoire pour conduire un véhicule. Le montant d’assurance minimal requis pour l’assurance responsabilité civile varie par province :
    • • Nouvelle-Écosse : montant d’assurance responsabilité civile minimal de 500 000 $
    • • Colombie-Britannique, Alberta, Saskatchewan, Manitoba, Ontario, Terre-Neuve-et-Labrador, Nouveau-Brunswick, Î.-P.-É. : montant d’assurance responsabilité civile minimal de 200 000 $
    • • Québec : montant d’assurance responsabilité civile minimal de 50 000 $
  • Couverture des dommages matériels. Il s’agit des clauses de votre police qui couvrent les dommages subis par votre véhicule. Selon votre police, elle pourrait inclure les accidents dont vous êtes responsable ou non responsable, de même que les dommages causés par la chute d’objets, le vandalisme, les incendies, le vol ou d’autres risques. Comme cette assurance protège les intérêts de votre bailleur ou de votre société de crédit, elle est souvent exigée dans les contrats.
    Attention! Si vous planifiez de retirer la couverture des dommages matériels, de réduire votre franchise ou de modifier votre assurance auto à la couverture Tous les risques sauf collision ou renversement seulement pour l’hiver, ceci pourrait être interdit par votre contrat de location ou de financement. Assurez-vous de vérifier auprès de votre bailleur ou de votre société de crédit avant d’apporter des modifications à votre couverture.

      Deux autres assurances (facultatives) sont également recommandées, surtout si vous louez ou financez un véhicule pour l’acheter :

      • Retrait de la dépréciation. Cette couverture est conçue pour les véhicules neufs (ou presque neufs). Lorsqu’elle est ajoutée à votre police auto, votre assureur réglera votre réclamation sans déduire la dépréciation (soit l’usure normale) de la valeur de votre voiture. En cas de perte totale, votre compagnie d’assurance paiera le montant le moins élevé des montants suivants :
        • • Le prix d’achat réel de la voiture et de son équipement.
        • • Le prix de vente de la voiture et de son équipement suggéré par le fabricant le jour de l’achat.
        • • Le coût du remplacement de la voiture par un véhicule neuf de même marque et du même modèle, doté d’un équipement similaire.
        N’oubliez pas que cette couverture s’applique seulement pour une durée déterminée et l’admissibilité dépend de l’âge du véhicule et de son état à l’achat.
      • Protection familiale. Même si vous êtes le propriétaire de votre véhicule, vous devriez ajouter cette couverture à votre police. Si vous êtes frappé(e) par un automobiliste non assuré ou sous-assuré, y compris dans une autre province ou aux États-Unis, vous serez couvert(e) jusqu’à concurrence du montant d’assurance de votre police, peu importe le minimum.

        Votre bailleur ou votre société de crédit exigera également la protection des preneurs à bail (pour les véhicules loués) ou la protection des titulaires de privilèges (pour les véhicules financés) sur votre police.

        4. Comment fonctionnera la réclamation si mon véhicule est en location ou en financement?

        Si vous devez présenter une réclamation, la location ou le financement de votre véhicule pourrait changer la façon dont votre réclamation sera traitée. Si vous louez votre véhicule, le bailleur sera considéré comme étant le propriétaire de la voiture, donc l’assureur fera affaire avec lui pour le règlement, pas avec vous.

        Dans les deux cas, si votre véhicule accidenté est une perte totale, le montant du règlement sera partagé entre deux parties. S’il est loué, le montant du règlement sera versé au bailleur. Si le créancier dispose d’un privilège, le montant du règlement vous sera versé, sauf si votre contrat avec le créancier stipule le contraire. Si la valeur de la voiture est supérieure à celle de votre dette, vous recevrez le solde du montant du règlement. Si, au contraire, la valeur de votre dette est supérieure à celle de votre voiture, vous devrez payer la différence.

        Nous vous avons présenté certains facteurs dont vous devriez tenir compte, mais il est également important de revoir votre contrat avec votre bailleur ou votre société de crédit. Assurez-vous d’être entièrement protégé(e) en vérifiant bien les exigences particulières de votre police d’assurance.


        La protection que votre voiture a toujours souhaitée, à un prix concurrentiel. Obtenez une soumission auto.


        La protection que votre voiture a toujours souhaitée à un prix concurrentiel.