Guide d’initiation pour une maison zéro déchet
Les déchets sont partout. En réalité, le monde génère au moins 3,5 millions de tonnes de plastique et autres déchets tous les jours.2 De bonnes raisons poussent plusieurs personnes à faire des efforts pour réduire leur quantité d’ordures ménagères et certains se donnent même l’objectif de ne générer aucun déchet. Nous savons ce que vous pensez : zéro déchet, c’est impossible! Bien que nous ne nous attendions pas à ce que vous éliminiez tous vos déchets du jour au lendemain, nous souhaitons vous aider à modifier vos habitudes de consommation, de nettoyage et d’alimentation. Continuez votre lecture pour des conseils pratiques et réalisables afin de vous approcher du zéro déchet.

Revisitez votre façon d’acheter et d’utiliser les aliments.

La majorité des gens ne réalisent pas la quantité de nourriture qu’ils jettent, ni la quantité d’emballage générée par une seule visite à l’épicerie. En sachant comment faire vos achats, vous pouvez réduire la quantité de déchets que vous produisez et même économiser. Voici comment :

  • Planifiez. Faites la liste des articles dont vous avez besoin en prévision de vos achats d’aliments frais. Vérifiez en ligne quels aliments vendus sans emballage sont en solde présentement et planifiez vos repas en conséquence pour maintenir les coûts assez bas (voici quelques astuces de préparation de repas pour vous aider!). Assurez-vous également d’avoir suffisamment de sacs, bocaux et récipients zéro déchet pour vos achats. Si vous le pouvez, achetez de plus petites quantités et fréquentez les commerces qui vous laissent remplir vos récipients.
  • Tenez-vous-en au périmètre. À l’épicerie, le périmètre est le meilleur endroit pour éviter le plastique et les emballages.
    • Fruits et légumes. Les sacs de plastique ne sont pas nécessaires - achetez vos fruits et légumes dénudés! Vous pouvez toujours les laver à la maison. Pour les plus petits légumes (comme les champignons), utilisez des sacs réutilisables.
    • Viande et poisson. Demandez au boucher ou au poissonnier de peser et calculer le prix de votre pièce (prenez une photo du prix sur la balance au lieu de prendre une étiquette!) et placez-la dans votre propre contenant.
    • Produits laitiers et fromage. Plusieurs fromageries vous serviront des morceaux de fromage sans emballage! De plus, vous pouvez maintenant acheter votre lait dans des bouteilles de verre destinées à être réutilisées.
    • Pâtisseries. Achetez votre pain dans la section des produits frais de la boulangerie, il est possible de le faire trancher et placer dans votre propre sac de tissus.
  • Achetez en vrac. C’est ce qui vous permettra de réaliser les plus grandes économies d’argent et de déchets d’emballage. Achetez les aliments essentiels comme le riz, le sucre et le gruau en vrac. Dans les commerces de vrac, vous pouvez également faire des réserves d’aliments comme le vinaigre, le beurre d’arachide, les céréales et les légumineuses, sans oublier la nourriture pour animaux de compagnie.
  • Conservez vos aliments plus longtemps. Évitez le gaspillage en vous assurant de conserver vos aliments adéquatement tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du réfrigérateur. En réduisant le gaspillage alimentaire, vous économiserez temps et argent (en faisant l’épicerie moins souvent!). Santé Canada a d’excellentes astuces pour conserver les aliments adéquatement.
  • Utilisez votre congélateur. Votre congélateur est un excellent allié pour contrer le gaspillage alimentaire. Congelez les restes de vos repas pour en faire des lunchs et faites blanchir vos légumes défraîchis avant de les congeler.

    Commencez à composter.

    Saviez-vous que jusqu’à 80 % des déchets de votre maison sont des matières organiques qui peuvent être compostées?3 En compostant à la maison, vous pouvez réduire considérablement votre nombre de sacs d’ordures hebdomadaires. Certaines municipalités font déjà la collecte des bacs de compost, mais si ce n’est pas le cas pour votre région, vous pouvez facilement composter vous-même. Votre façon de procéder dépendra de votre type d’habitation.

    • Si vous avez une cour arrière. Le tour est joué! Installez un bac fixe ou un bac à culbutage et apprenez à composter. Votre jardin vous en remerciera!
    • Si vous n’avez pas de cour arrière. Si votre bâtiment ne participe pas au système de collecte des bacs à compost, utilisez un contenant hermétique ou votre congélateur pour conserver les aliments à composter jusqu’au moment de vous en débarrasser. Déposez-les dans un dépôt à compost de votre secteur.

    Le saviez-vous? Vous pouvez probablement composter un plus grand nombre de choses que vous ne le pensez! Les mouchoirs et serviettes en papier, certains cartons, les bouchons de vin et les moules à petits gâteaux en papier peuvent être jetés dans le bac. N’oubliez pas, certains aliments ne peuvent pas être compostés. En général, il s’agit des viandes et os, des matières grasses, des huiles de cuisson et des produits laitiers.

    Réutilisez ce que vous avez déjà et n’achetez que des articles réutilisables.

    Premièrement, n’achetez pas de choses inutiles. Avant de commencer à dépenser, faites l’inventaire de ce qui se trouve déjà dans votre maison et qui peut être réutilisé. Les bocaux de verre, par exemple, peuvent être utilisés pour transporter des lunchs ou ranger des restes d’aliments. Vous pouvez utiliser des serviettes de cuisine pour emballer les herbes et légumes feuillus qui se conservent au réfrigérateur. De vieux t-shirts peuvent être coupés en guenilles pour nettoyer la salle de bain, plutôt que d’utiliser des lingettes jetables. Les possibilités sont illimitées!

    Vous devrez acheter quelques nouveaux articles (durables) pour remplacer les versions jetables. Oubliez les bouteilles d’eau en plastique en vous procurant une bouteille solide en acier inoxydable et transportez-la partout où vous allez (procurez-vous aussi une tasse à café pendant que vous y êtes!). Les pailles de bambou et de métal sont maintenant disponibles et vous devriez aussi opter pour des contenants de verre (pas de plastique) pouvant être chauffés au micro-ondes pour réchauffer vos aliments au travail. Pour faire l’épicerie, utilisez des sacs de coton zéro déchet ainsi que des sacs à fruits et légumes réutilisables. Pour conserver les aliments, évitez les pellicules de plastique en achetant des emballages en tissus imprégnés de cire d’abeilles lavables et réutilisables.

    Conseil : Si vous devez acheter quelque chose qui est emballé, vérifiez si l’emballage est recyclable, biodégradable ou réutilisable.

    Achetez des produits zéro déchet ou confectionnez-les vous-même.

    Le temps est venu de repenser votre liste d’épicerie pour adopter un mode de vie zéro déchet, surtout en ce qui concerne les produits typiquement jetables. Voici un bon point de départ :

    • Nettoyage. Vous pouvez trouver plusieurs produits nettoyants écologiques préfabriqués, comme le savon de castille et le savon liquide pour la vaisselle en vrac. Il est également possible de tout fabriquer, du détergent tout usage aux lotions de polissage pour les meubles à l’aide d’ingrédients écologiques souvent vendus en grandes quantités dans les magasins de gros. Rangez vos produits de nettoyage dans des bouteilles de pulvérisation ou récipients réutilisables. Le site Web de David Suzuki, la vedette canadienne de l’écologie, renferme de nombreuses excellentes recettes(en anglais seulement) de produits nettoyants maison.
    • Hygiène personnelle et beauté. Plusieurs entreprises produisent maintenant des barres de shampoing et de revitalisant ainsi que des savons sans emballage. Il est également possible de trouver des lotions en vrac dans certaines boutiques de produits naturels. Vous pouvez aussi apprendre à préparer vos propres lotions et nettoyants. Suivez un cours dans votre région pour en apprendre davantage sur les ingrédients verts, lesquels sont sécuritaires (ou non) et où se les procurer en vrac.
    • Hygiène féminine et de salle de bain. En moyenne, une femme utilisera 11 000 tampons au cours de sa vie et un seul mettra des centaines d’années à se décomposer dans un dépotoir.4 Comme solution de rechange aux tampons et serviettes hygiéniques, les coupes menstruelles sont sécuritaires et peuvent être utilisées pendant plusieurs années. Les serviettes hygiéniques lavables sont une excellente option, tout comme les sous-vêtements antifuites, notamment ceux de l’entreprise canadienne Knix (en anglais seulement).

      Cessez d’acheter des vêtements de mode éphémère.

      Qu’est-ce que la mode éphémère? Il s’agit d’un nouveau terme utilisé pour décrire les compagnies qui fabriquent des tonnes de vêtements de mauvaise qualité et qui les vendent à bas prix. Cette tendance a une incidence très néfaste sur l’environnement. Les achats de vêtements ont plus que doublé depuis l’année 20005 en grande partie à cause de la mode éphémère. En moyenne, les familles canadiennes jettent 46 kg (100 lb) de vêtements chacune et de 8 % à 12 % des dépotoirs sont remplis de matières textiles.6 Pire encore, l’industrie de la mode produit à elle seule environ 10 % des émissions de carbone de la planète.7

      Le problème est qu’il n’est pas facile de résister aux rabais. Alors, comment se débarrasser de notre dépendance à la mode éphémère? Voici quelques façons de réduire vos achats au minimum :

      • Essayez les friperies. De nos jours, de nombreuses boutiques de vêtements usagés sont soigneusement organisées selon des styles précis et offrent des tenues griffées abordables. Les vêtements usagés ne sont pas toujours disponibles à votre taille, faites-les ajuster par un couturier.
      • Apprenez à faire des réparations. Prolonger la vie de vos vêtements est bénéfique pour vous et la planète. Suivez un cours de couture ou visionnez des vidéos en ligne pour apprendre comment embellir vos habits.
      • Achetez des sous-vêtements durables. Vous ne souhaitez certainement pas acheter un maillot de bain, des sous-vêtements ou des vêtements de sport usagés. Vous pouvez toutefois choisir des articles de matières durables et recyclables.
      • Louez une tenue. Vous pensez ne porter une tenue qu’une seule fois? Ne l’achetez pas, louez-la! Visitez les sites Web de compagnies canadiennes spécialisées en location de vêtements (comme Fitzroy, en anglais seulement) qui offrent des tenues pour toutes les occasions.
      • Si vous devez acheter des vêtements neufs, optez pour la qualité. Renseignez-vous sur les matériaux de vos vêtements. Achetez de compagnies qui utilisent des matières recyclées, des tissus recyclés et des teintures sans danger pour l’environnement. Ces vêtements coûtent un peu plus cher, mais comme la qualité est supérieure, ils dureront plus longtemps, ce qui vous permettra de faire des économies à long terme.

        Joignez l’économie de troc et de partage.

        Nous avons tous des articles que nous voulons et d’autres dont nous n’avons pas besoin. Plutôt que d’acheter vos articles neufs et de jeter aux poubelles ceux que vous n’utilisez pas, pourquoi ne pas faire du troc? Les communautés de troc en ligne se multiplient partout et ces groupes vous laissent troquer, vendre et échanger des articles (et même des services!) avec les gens de votre région. Le troc est très logique d’un point de vue économique et environnemental, car il vous fait économiser et permet d’éviter que des articles se retrouvent dans les dépotoirs.

        Nous avons déjà abordé la location de vêtements, mais qu’en est-il de tous les articles que vous n’utiliserez probablement qu’une seule fois? Qu’il s’agisse de bâtons de golf, d’une caméra sophistiquée ou même d’un drone (non, mais pourquoi pas!), de nouvelles applications comme Buro (application canadienne, disponible en anglais seulement) vous permettent de louer les biens des autres – et d’offrir ceux qui vous appartiennent en location pour générer un petit revenu supplémentaire.

        Conseil : Joignez une communauté zéro déchet en ligne pour obtenir de l’aide, des conseils et même partager vos idées!

        La pratique et l’engagement sont nécessaires pour réduire activement les déchets de votre maison. En modifiant votre perspective et quelques habitudes, vous progresserez vers l’élimination de vos déchets (ou presque!). Produire moins de déchets est une des étapes pour réduire votre empreinte écologique. Si ce n’est pas encore fait, adoptez de nouvelles habitudes pour vivre de façon plus écologique – même votre assureur en sera rav!


        Protégez votre maison et les choses que vous aimez le plus. 1 Drowning in a garbage 2 The fashion industry emits more carbon than international flights and maritime shipping combined. 3 Here are the biggest ways it impacts the planet 4 How People Make Only a Jar of Trash a Year Disposable tampons aren't sustainable, but do women want to talk about it? 5 Putting the brakes on fast fashion 6 Our fast fashion habit is killing the planet The Knix