5 notions importantes à savoir sur l’assurance contre les maladies graves
Un couple s’enlace dans le cabinet d’un médecin

Vous souhaitez en apprendre plus sur l’assurance contre les maladies graves et savoir si elle est rentable, mais vous ne savez pas par où commencer? Soyez sans crainte, nous avons rassemblé nos cinq notions importantes à savoir sur ce type de couverture.

1. Voyez-la comme une carte de prompt rétablissement avec un très gros chèque à l’intérieur.

L’assurance contre les maladies graves est un type d’assurance maladie qui vous remet un montant forfaitaire si vous tombez gravement malade. Plus précisément, elle vous verse une prestation fixe et exempte d’impôts si vous recevez un diagnostic de maladie couverte par votre police.

Les conditions couvertes les plus communes sont le cancer, les crises cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux, et la majorité des polices offre des prestations allant de 50 000 $ à 100 000 $. Une fois le versement reçu, vous pouvez le dépenser de la façon qui vous convient. Par exemple, certains l’utilisent pour se payer un traitement à l’étranger, effectuer des rénovations nécessaires à leur résidence, se payer des médicaments contre le cancer à recevoir à la maison qui ne sont pas couverts par leur assurance provinciale, embaucher une personne pour prendre soin des enfants, prendre plus de temps avant de retourner au travail ou même partir en voyage avec sa famille.

Le saviez-vous? Neuf familles canadiennes sur dix qui combattent le cancer éprouvent également des difficultés financières, une perte de revenus et une augmentation des dépenses. Les coûts associés sont aussi une grande source de difficultés et peuvent notamment inclure les dépenses pour l’essence, les déplacements chez le médecin, les médicaments non couverts par les plans provinciaux et les régimes sociaux pour employés, les frais d’hébergement et les soins aux enfants.

2. Le mieux est de couvrir les écarts de garantie

Étant donné que les prestations sont versées sous forme de montant forfaitaire à dépenser selon les besoins de l’assuré, l’assurance contre les maladies graves est idéale pour combler les lacunes des autres mesures de protection financière, comme l’assurance maladie provinciale, l’épargne et l’assurance invalidité. Selon la situation financière et le diagnostic d’une personne, ces lacunes peuvent être importantes et mener à d’importantes difficultés financières si elles ne sont pas corrigées.

Régimes d’assurance maladie provinciaux

Bien que le gouvernement provincial canadien couvre l’ensemble des dépenses médicales, il ne tient pas compte des coûts associés aux maladies graves. Par exemple, un nombre impressionnant de médicaments contre le cancer ne sont pas entièrement couverts et peuvent imposer un lourd fardeau financier aux patients2, pouvant grimper jusqu’à plus de 6 000 $ par mois3. De plus, les régimes provinciaux d’assurance maladie ne couvrent pas les coûts supplémentaires qui viennent avec la maladie, comme les frais de stationnement, l’essence et les repas, qui peuvent s’accumuler rapidement avec le temps.

Économies

Un grand nombre de survivants du cancer ont mentionné qu’ils ont dû réduire leur nombre d’heures de travail, modifier leur rôle ou démissionner de leur emploi. Les économies peuvent s’avérer très utiles en cette période difficile. Cependant, le montant nécessaire peut être substantiel et seulement 33 % des Canadiens ont déclaré avoir assez d’économie pour couvrir leurs dépenses durant au moins six mois.

Assurance de groupe ou des particuliers

Une autre protection financière est l’assurance invalidité, qui couvre une partie de votre revenu dans l’éventualité où vous deveniez invalide ou inapte au travail. L’écart entre la plupart des plans d’invalidité, l’épargne et l’assurance maladie provinciale est constitué par les périodes d’attente obligatoires (d’un à trois mois avant que vous puissiez commencer à recevoir des versements) et les montants maximaux du plan, qui plafonnent le pourcentage du revenu couvert. Cela signifie que les revenus perdus ne sont pas tous couverts et que les coûts peuvent s’accumuler avant que les fonds ne soient débloqués.

3. Les polices ne couvrent pas toutes les mêmes maladies, mais la majorité couvre les maladies les plus courantes

Les conditions couvertes par l’assurance contre les maladies graves varient d’un régime à l’autre, mais celles couvertes sont toujours des maladies qui altèrent la vie d’une certaine façon et qui nécessitent des traitements coûteux ou une absence prolongée du travail. Les maladies les plus couramment couvertes sont le cancer, la crise cardiaque, l’accident vasculaire cérébral, le pontage coronarien, la transplantation d’un organe, la sclérose en plaques, la paralysie et la maladie de l’Alzheimer. Votre police définira clairement les critères de chaque condition et précisera selon quelles situations ou à l’aide de quelle preuve médicale vous pouvez demander une réclamation.

Le saviez-vous? Deux Canadiens sur cinq développeront une forme de cancer au courant de leur vie, neuf Canadiens sur dix ont au moins un facteur de risque de développer une maladie cardiaque et un Canadien sur dix4 a une maladie rénale. Le Canada détient également le plus haut taux de sclérose en plaques au monde, comptant une personne sur 400 d’atteinte.

4. C’est souvent abordable et offert par l’assurance de votre employeur ou en extension à une couverture que vous avez déjà

Ce qui est intéressant avec l’assurance contre les maladies graves, c’est qu’elle est relativement peu coûteuse et qu’elle peut être contractée par l’assurance de votre employeur, de votre association ou une autre assurance de groupe. Le coût de l’assurance peut varier selon votre âge, votre historique médical, le montant de votre couverture et la quantité de maladies couvertes. Habituellement, plus vous êtes jeune et en santé, moins cette assurance sera dispendieuse. Il vaut la peine de magasiner les différentes couvertures; les prix varieront d’un assureur à l’autre. Certaines couvertures permettent également d’y inclure votre conjoint(e) et vos enfants.

CONSEIL : Les clients de Sonnet sont admissibles à une assurance contre les maladies graves par l’entremise de Parachute. Ils peuvent en faire la demande pour obtenir une couverture allant jusqu’à 7 maladies graves comme le cancer, la crise cardiaque et l’anévrisme vasculaire cérébral. Tout comme avec Sonnet, vous pouvez acheter une police avec Parachute en ligne et être couvert en quelques minutes. Apprenez-en plus sur la couverture Parachute pour les membres de Sonnet.

Choisir une police contre les maladies graves

Déterminez vos besoins

Évaluez vos protections financières actuelles (assurance maladie provinciale, épargne, assurance invalidité, assurance médicaments de l’employeur, etc.) et repérez les lacunes potentielles si vous receviez soudainement un diagnostic de maladie grave. Quel pourcentage de votre revenu devriez-vous remplacer? Pendant combien de temps? Auriez-vous besoin d’embaucher une aide supplémentaire pour vos enfants le temps de vous remettre sur pied? Qu’arriverait-il si vous deviez rénover votre résidence? De quelles façons vos plans de retraite seraient-ils bouleversés? Et si votre conjoint(e) ou vos enfants recevaient un diagnostic de maladie grave? Pourriez-vous cesser de travailler pour prendre soin d’eux le temps qu’ils se rétablissent? Selon vos réponses, vous serez en mesure de mieux déterminer le montant de la couverture dont vous avez besoin. Les polices commencent normalement à 25 000 $ et peuvent aller jusqu’à 100 000 $.

Sélectionnez les maladies que vous souhaitez couvrir

Celles-ci varient selon la police et l’assureur. Certains plans couvrent seulement les maladies les plus courantes et d’autres élargissent la couverture à un plus grand nombre de maladies.

Comparez les primes et la durée de la police

Magasinez et comparez différentes polices en fonction du prix, de la durée et des conditions. Conservez vos besoins en tête et choisissez celle qui répond le mieux à votre situation personnelle.

5. Lisez votre police attentivement et déterminez ce qui est couvert ou non

Comme tous les produits d’assurance, l’assurance contre les maladies graves comprend certaines exclusions et des petits caractères — les situations selon lesquelles vous ne seriez pas couvert(e). La plupart de ces exclusions portent sur des conditions préexistantes (des conditions qu’une personne avait avant l’achat de sa couverture) et périodes d’attente (la durée minimale entre le moment de l’entrée en vigueur de la police et le diagnostic d’une maladie).

Pour être admissible au remboursement, votre réclamation doit respecter les conditions de votre police et ne doit pas être exclue par les détails de ses exclusions et limitations. Effectuez vos recherches, lisez votre police et sachez ce qui est couvert ou non et n’hésitez pas à communiquer avec votre assureur ou votre conseiller financier si vous avez des questions. Une fois que tout sera en place, vous serez beaucoup plus résilient(e) sur le plan financier et protégé(e) contre les imprévus.

Financial cost of cancer Uncovering the Hidden Costs of Take-Home Cancer Drugs The cost of cancer: How much do cancer drugs cost Canadians? Facing the Facts