Les meilleurs moyens d’investir l’argent reçu en cadeau pendant les fêtes à tous les âges

Pendant la période des fêtes, nous nous concentrons habituellement sur la somme qui sortira de notre compte de banque, non pas celle qui y entrera. Qu’il s’agisse d’une prime de fin d’année au travail ou d’un billet de 20 $ dans une carte de votre chère tante Angèle, investir ces sommes supplémentaires reçues au cours des fêtes est un geste intelligent. Cette décision pourrait vous aider à réduire immédiatement une partie du stress de la saison des dépenses exagérées et vous aider à atteindre un succès financier toute l’année.

Vous pourriez être tenté(e) de vous gâter, mais en janvier vous en aurez assez des gâteries. Il est normal d’avoir de bonnes intentions sans trop savoir par où commencer. Comme pour votre soirée sous le thème des affreux chandails des fêtes, tout le monde est différent et tirer le maximum de votre argent dépendra de votre âge et de votre situation financière.

Cette liste détaillée, en ordre de priorité, vous indique comment investir l’argent reçu pendant les fêtes, peu importe le montant. Il s’agit du meilleur cadeau que vous pouvez vous faire!

1. Vous avez abusé des achats à crédit? Payez vos dettes ayant les intérêts les plus élevés en premier.

Les Canadiens sont parmi ceux qui ont les plus grosses dettes connexes à la consommation au monde. Vers la fin de l’année, plusieurs d’entre nous sortent leur carte de crédit pour couvrir leurs dépenses et font de leur mieux pour agrémenter la saison. Bien que la brève effervescence des fêtes soit agréable sur le coup, les dettes à haut taux d’intérêt sont un trou noir qui réduit drastiquement notre habileté à épargner pour l’avenir. Il s’agit de charbon financier et personne ne veut du charbon.

Peu importe votre situation, la première étape est de rembourser la plus grande partie de votre dette ayant le plus haut taux d’intérêt le plus rapidement possible. Les avantages sont en deux volets : le montant courant de votre dette est réduit, donc vous paierez moins de frais d’intérêts, et une plus grande partie de vos revenus futurs pourront être investis afin de vous rapporter de l’argent à vous et non à votre compagnie de carte de crédit.

Ce n’est pas très agréable sur le coup, mais faites une liste de toutes vos dettes et de leur taux d’intérêt. Ne vous contentez pas de regarder le paiement mensuel minimal ou les intérêts ajoutés — notez bien le montant principal et total. Toutes les dettes de 500 $ ou moins devraient être remboursées en totalité immédiatement, si vous le pouvez. En éliminant celles-ci de votre assiette, vous n’aurez plus à y penser. Commencez ensuite à payer la plus grande portion possible du principal des comptes ayant le plus haut taux d’intérêt et réglez toutes vos dettes, l’une après l’autre. Le plus rapidement sera le mieux.

2. Vous vivez d’une paye à l’autre? Augmentez votre fonds d’urgence.

Lorsqu’il est question de besoins financiers, plusieurs personnes pensent aux REER ou aux investissements à long terme. Ces derniers sont très importants et vous devriez absolument y cotiser, sauf si vous n’avez pas de fonds d’urgence facilement accessible. Si vous êtes subitement mis à pied ou si votre maison a besoin de réparations très coûteuses imprévues, votre fonds d’urgence est un coussin essentiel entre la résilience face aux surprises de la vie et le bouleversement qu’elles pourraient causer.

Pour être sage, il est conseillé d’avoir suffisamment d’économies pour couvrir toutes vos dépenses pendant trois mois, mais la règle plus moderne indique d’en avoir suffisamment pour six mois. Faites un budget, soyez brutalement honnête avec vous-même (vos dépenses fixes comme le loyer et l’assurance passent en premier, les séances de magasinage superflues passent en dernier) et calculez de combien vous avez besoin pour vivre pendant un seul mois. Multipliez ce nombre par six et vous obtiendrez le montant que vous devriez accumuler dans un compte à intérêts élevés et auquel vous pouvez avoir accès en tout temps. Vous serez probablement très surpris(e) : vous aurez l’impression que c’est beaucoup, mais il s’agit d’une des choses les plus intelligentes que vous pouvez faire pour vous-même et votre famille.

3. Prêt(e) à faire croître votre épargne? Augmentez votre CELI.

Si vous n’avez aucune dette et disposez d’un fonds d’urgence couvrant six mois de dépenses, nous vous félicitons — vous avez une longueur d’avance.

Un Compte d’épargne libre d’impôts (CELI) est votre meilleur allié pour la planification financière, surtout si vous pensez utiliser l’argent d’ici un à cinq ans. Il vous permet d’épargner de l’argent, de le faire croître à l’abri de l’impôt et de le retirer en tout temps sans pénalités. Il s’agit de l’outil pour ceux qui épargnent pour une mise de fonds hypothécaire, pour d’autres dépenses majeures ou simplement pour éviter de placer des sommes dans des REER à long terme et plus restrictifs.

Malgré le potentiel de rentabilité et la versatilité des CELI, la majorité des Canadiens ne cotisent pas autant qu’ils le pourraient (en anglais seulement). Dépendamment de ce que vous avez versé dans un CELI ou en avez retiré dans le passé, vous pourriez être admissible à des cotisations pouvant atteindre 63 500 $. La majorité d’entre nous n’avons pas cette somme sous la main, alors il n’est pas surprenant que nous ne cotisions pas le montant maximal à notre CELI. Cependant, si vous avez récemment reçu de l’argent, notamment pendant les fêtes, le CELI devrait être votre prochaine priorité d’investissement.

4. Vous avez des enfants? Augmentez votre REEE.

Les priorités changent lorsque vous commencez à épargner pour vos enfants, et non pour vous. Comme le pouvoir d’un CELI, un REEE subventionné par le gouvernement simplifie grandement l’épargne pour l’éducation de votre enfant. Comme vous avez une idée assez précise du moment où vous retirerez votre investissement (selon l’âge de votre enfant), il s’agit d’un cas pour lequel, si vos enfants sont plutôt jeunes, même les plus petits montants d’argent investis vous rapporteront gros.

Si vous souhaitez réduire le nombre de cadeaux matériels que vos enfants reçoivent, sans empêcher vos amis et les membres de votre famille de leur offrir quelque chose, avisez les membres de votre entourage qu’il est possible pour eux de contribuer financièrement au REEE de vos enfants. Il s’agit d’un excellent moyen d’accumuler des fonds tout en permettant aux proches d’offrir des cadeaux significatifs aux enfants.

5. Vous pensez à la retraite? Cotisez à votre REER.

Augmenter votre REER est toujours une bonne idée. Si vous êtes financièrement stable ou avez de l’argent supplémentaire à épargner, un REER est l’allié idéal du CELI et vous sera utile, peu importe le montant que vous y déposez. Comme pour plusieurs investissements, le temps est votre allié, alors plus vous commencez tôt, meilleurs seront les résultats.

Cela dit, assurez-vous de garder les priorités en tête. Il est inutile de gonfler votre REER si vous gaspillez aussi votre argent avec la gestion de dettes à intérêts élevés. Payez d’abord vos dettes, puis utilisez tout l’argent dont vous disposez (incluant les fonds supplémentaires que vous aurez à l’avenir, car vous ne paierez plus de frais d’intérêts) pour augmenter votre REER en temps opportun.

6. Vous voulez investir tout en faisant une bonne action? Investissez en tenant compte de l’environnement.

Si vous payez le solde de votre carte de crédit tous les mois, vous avez atteint le montant maximal pour votre CELI, vos REER sont sur la bonne voie en prévision de votre retraite et vous avez de l’argent que vous pourriez investir comme bon vous semble? Dans ce cas, vous pourriez choisir d’utiliser le pouvoir de votre argent pour des facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG).  

Les facteurs ESG vous aident, ainsi que vos conseillers financiers, à repérer les compagnies qui ont des activités cadrant avec vos valeurs. De l’égalité des genres dans les conseils d’administration à la façon de mesurer leurs effets sur l’environnement, vous pouvez décider d’élargir votre portefeuille tout en soutenant les compagnies qui prennent des mesures proactives pour améliorer le monde. De plus, il s’agit d’un cadeau pour nous tous, peu importe la période de l’année.

Amanda Ashford est une conseillère en marque et en communications qui crée des marques avec détermination et qui exploite le monde des affaires de façon constructive. En tant que voyageuse internationale, Amanda est constamment inspirée par les sons, les images et les histoires du monde, ainsi que la passion pour un objectif qui nous lie en tant qu’individus.

Amanda Ashford est une porte-parole payée de Sonnet.
Vous cherchez une soumission d’assurance habitation et auto?
#stickyCta()