Comment investir dans les entreprises dirigées par des femmes

Les Canadiens aiment croire qu’ils sont des chefs de file mondiaux en matière d’égalité, de diversité et d’inclusion et, de bien des façons, nous le sommes. Avant d’expliquer comment nous pouvons offrir notre soutien aux compagnies dirigées par des femmes, voyons pourquoi il est essentiel de le faire.

Lorsqu’il s’agit de finances, les hommes et les femmes ne sont tout simplement pas traités de façon égale au Canada :

  • En moyenne, une femme travaillant à temps plein ne gagne que 87 sous pour chaque dollar gagné par un homme.
  • Les femmes détenant un baccalauréat gagnent 14 000 $ de moins par année qu’un homme pour le même poste.

    Si nous nous penchons sur des postes de gestion, bien que les salaires soient plus élevés, l’écart entre les salaires et les possibilités d’avancement est encore plus grand :

    • De tous les sièges sur les conseils d’administration des compagnies à la Bourse de Toronto, seuls 14 % sont occupés par des femmes;
    • 40 % des compagnies au Canada ne comptent aucune femme sur leur conseil d’administration;
    • Pour les 1 200 membres de la haute direction des 249 sociétés canadiennes cotées en bourse, l’écart salarial s’élargit, avec les femmes ne gagnant que 69 sous pour chaque dollar gagné par les hommes.

      Désolé messieurs, les femmes font de meilleurs chefs de la direction

      Les détracteurs minimisent souvent le besoin d’aider les femmes dirigeantes en disant qu’il s’agit d’une bonne action, plutôt qu’un fait basé sur de bons résultats. Ceci ne pourrait être plus loin de la vérité : lorsqu’il est question de rendement du capital investi, les femmes dirigeantes surpassent les hommes, malgré les obstacles discriminatoires auxquels elles font face.

      En effet, bien que les entreprises fondées par les femmes ne lèvent qu’environ la moitié des fonds que celles fondées par les hommes, soit une moyenne d’un million de dollars en moins, elles produisent le double de revenus par dollar investi (en anglais seulement).

      Pour chaque dollar amassé, les entreprises en démarrage fondées par une femme ont généré un revenu de 78 sous (en anglais seulement) comparé à 31 sous pour les entreprises fondées par un homme. Et pourtant, seulement 4 % des chefs de la direction au Canada sont des femmes.

      Une nouvelle race de groupes d’investisseurs en capital de risque, dirigés par des femmes et axés uniquement sur les femmes, cherche à générer des entreprises intelligentes et à succès en s’assurant que les femmes amassent les fonds qu’elles méritent pour démarrer une entreprise et pour gagner autant que les hommes une fois qu’elles sont au sommet de leur profession.

      L’en-tête sur le site Web de Female Founders Fund (en anglais seulement) concorde avec les recherches : « Les femmes sont d’excellentes de meilleures entrepreneures ». Leur portefeuille comprend 36 entreprises fondées par des femmes animées par le désir de perturber leurs industries respectives. Ce groupe d’investissement dans le démarrage des entreprises cherche activement de nouvelles entreprises innovatrices dirigées par des femmes et accepte des demandes de financement de femmes propriétaires d’entreprises montantes. Tous les fonds remis au Female Founders Fund ou à l’une des compagnies de son portefeuille sont un soutien immédiat et direct aux femmes dirigeantes qui créent et agrandissent leurs propres entreprises.

      L’ABC de l’investissement ESG

      Si vous avez un conseiller en placement ou aimez vous-même jouer à la bourse, vous devriez connaître les bases de l’investissement en tenant compte des facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) (en anglais seulement).

      Ces facteurs ESG permettent de déterminer le type d’entreprise dans laquelle il convient d’investir en fonction de ses pratiques globales, de l’incidence sociale de ses politiques et de son intention d’améliorer le monde. Il s’agit d’une perspective qui vous permet de vous assurer que vous investissez dans des compagnies dans lesquelles vous croyez et qui vous donnent bonne conscience.

      Chaque société ou conseiller de placement responsable d’investir votre argent aura une approche différente par rapport aux facteurs ESG. Cependant, ils peuvent ne pas en avoir du tout (ce qui est un signal d’alarme si vous voulez aider des entreprises socialement responsables).

      Demandez à votre conseiller comment vous pouvez vous assurer que votre argent est versé dans des entreprises qui incarnent vos valeurs. De nombreux placements mettent l’accent sur les facteurs suivants :

      • Les femmes dans des rôles de gestionnaire et des compagnies ayant plus de femmes dirigeantes ainsi que des politiques permettant l’avancement et la défense des besoins des femmes;
      • Les entreprises de développement communautaire qui offrent des prêts aux entreprises détenues par les femmes et à celles qui offrent des services communautaires;
      • La responsabilisation et les compagnies ayant des politiques transparentes, équitables et inclusives des femmes et d’autres groupes minoritaires.

        Combler le fossé de l’investissement des femmes

        Peu importe votre genre, vous êtes responsable de mentionner toute inégalité et de lutter pour un changement. Pour joindre l’acte à la parole et démontrer votre soutien, financier ou autre, envers ces pionnières, investissez et aidez les entreprises fondées ou dirigées par des femmes fondatrices et les entreprises. (Si vous êtes intéressé à investir aux États-Unis, l’entreprise Pivotal Ventures [en anglais seulement] de Melinda Gates soutient activement les partenaires qui partagent leur vision de « l’avancement du progrès pour les femmes et les familles aux États-Unis ».)

        Lorsqu’il s’agit d’investir, les femmes ont tendance à prendre moins de risques et à attendre plus longtemps avant d’économiser, malgré le fait qu’elles font moins d’argent. Si nous tenons compte du fait que plusieurs femmes prennent un congé de travail pour élever leurs enfants, nous comprenons pourquoi les femmes n’économisent que la moitié du montant des hommes en vue de leur retraite.

        L’un des plus importants partenariats de Pivotal Ventures est avec Ellevest (en anglais seulement), une société d’investissement américaine crée par l’ancienne présidente directrice générale d’une entreprise de gestion de patrimoine, Sallie Krawcheck. Cette dernière aborde l’inégalité de genre directement, tant avec les produits qu’elle crée qu’en traitant de la façon que les femmes sont traitées avec condescendance et rabaissées par le langage et les attitudes entourant l’investissement.

        Sallie Krawcheck voit une occasion pour les femmes de considérer l’investissement comme une sorte de prise en main, ce qui est un premier pas pour les intéresser à répondre à l’habitude de l’industrie de mecspliquer le concept aux clientes.

        « Les femmes ont internalisé avec efficacité les messages que notre société leur a envoyés concernant l’argent et le résultat est que l’émotion principale que plusieurs d’entre nous ressentent vis-à-vis l’argent est la honte. Nous avons honte lorsque nous sommes endettées, nous avons honte, car nous dépensons trop et, évidemment, nous avons honte lorsque nous gagnons trop peu — nous avons même honte lorsque nous gagnons trop », a écrit Mme Krawcheck dans un article d’opinion pour Fast Company (en anglais seulement).

        Au Canada, l’une des pionnières du mouvement visant à parler différemment d’argent aux femmes est Tuula Jalasjaa, fondatrice de The Women’s Collection (en anglais seulement), dont la mission est d’aider les femmes du pays et du monde grâce à la première plateforme canadienne d’investissement en ligne dévouée uniquement aux femmes.

        Jeremy Elder est un porte-parole payé pour Sonnet.
        Vous cherchez une soumission d’assurance habitation et auto?