Repenser la retraite : Quatre idées pour un parcours sans difficulté

La retraite peut être très attrayante. Aucun patron exigeant ni trajet ennuyeux. Les brochures sur les investissements montrent des photos de couples heureux qui naviguent sur un yacht, qui gambadent sur des plages parfaites au coucher de soleil ou qui jouent au golf avec des amis. Voici comment faire en sorte que votre rêve de retraite devienne réalité :

Quel est votre chiffre magique?

Le vieux dicton « Ce qui est mesuré est réalisé » s’applique certainement à la planification de la retraite. Plus nous sommes précis dans l’établissement de notre objectif d’économie, plus facilement nous pourrons l’atteindre. Une des façons les plus faciles d’estimer votre « chiffre magique » est d’utiliser ce calcul simple (en anglais seulement).

·       Estimez comment vous voulez dépenser annuellement à votre retraite.

·       Soustrayez tout revenu que vous recevrez du gouvernement et des pensions et avantages sociaux d’entreprise.

·       Multipliez ce nouveau montant par 25 (ou 30 ou 35 pour un coussin plus généreux).

Exemple : Disons que vous prévoyez dépenser 100  000 $ annuellement (avant impôt). Vous estimez que, avec votre partenaire, vous recevrez 50  000 $ en avantage du gouvernement ou d’entreprise, ce qui vous laisse un manque annuel de 50  000 $. $50 000 X 25 = $1 250 000 = your target amount.

If this number seems too rich, simply adjust the levers until it makes sense. Pourriez-vous réduire votre objectif de dépense, augmenter votre revenu avec un emploi à temps partiel, rentabiliser un passe-temps, recevoir un revenu de location ou reporter votre retraite de quelques années? Prévoyez si vous voulez laisser de l’argent à des héritiers ou également à des œuvres de charité, car cela aura une incidence sur le montant que vous devrez économiser et combien vous pouvez dépenser.

Plus vous commencez à économiser tôt, plus vous atteindrez votre objectif rapidement. À quelle vitesse? La « règle du 72 » (en anglais seulement) estime combien d’années il vous faudra pour que votre investissement double. Divisez simplement 72 du taux d’intérêt annuel pour estimer la période de temps. Par exemple, si vous commencez avec 10 000 $ et que les taux d’intérêt sont à 3 pour cent, 72/3 = 24 ans. Donc, dans 24 ans, 10 000 $ aura doublé à 20 000 $.

Combien pouvez-vous dépenser judicieusement lors de votre retraite?

Après une vie d’économie, il est difficile de commencer la phase de dégressivité pour maintenant vivre de ces économies. Pour ceux avec des régimes de retraite à prestations déterminées, habituellement des travailleurs du gouvernement, cette tâche est plus facile. Au Canada, seulement 24 % des employés du secteur privé (en anglais seulement) ont accès à un régime de pension agréé. Cela signifie que la majorité des travailleurs doivent compter uniquement sur leurs propres investissements. Heureusement, plusieurs études indiquent qu’il existe une façon de réussir sa retraite. 

Premièrement, il est important de définir le terme « taux de prélèvement durable ». Il s’agit du taux de dépense annuel maximal sans manquer d’argent au cours de sa vie. Toutefois, peu de gens définiraient une retraite réussie de cette façon. Ils veulent non seulement éviter de manquer complètement de fonds avant la fin de leur vie, mais aussi avoir suffisamment de fonds pendant toute leur retraite.

Plusieurs études (en anglais seulement) ont conclu qu’un taux de prélèvement  de 4,0 à 4,5 pour cent est suffisant pour une période de 50 ans, en présumant une répartition des actifs de 75 pour cent en actions et de 25 pour cent en obligations.

Exemple :

·       Première année : Le montant de départ est de 1 000 000. Prélèvement de 45 000 $ (basé sur 4,5 pour cent).

·       Deuxième année : Augmentation du montant de prélèvement par le taux d’inflation pour maintenir le pouvoir de dépenser.

Le facteur de réussite le plus déterminant est l’année de la retraite. Si vous prenez votre retraite lors d’un marché haussier, le portefeuille aura une longévité plus importante que lors d’un marché baissier. Si vous ne pouvez pas contrôler le moment de votre retraite, songez à mettre de côté les dépenses de quelques années en argent ou en certificats de placements garantis pour éviter de vendre des actions dans un marché en chute et d’utiliser ces fonds pour « vous payer » (en anglais seulement).

Quelles sont vos sources de revenus?

Avoir de multiples sources de revenus lors de la retraite est une bonne chose. Plusieurs personnes recevront entre 30 et 40 pour cent de leur revenu de retraite en prestations gouvernementales comme le Régime de pensions du Canada (RPC, RRQ), la Sécurité de la vieillesse (SV) et le Supplément de revenu garanti (SRG). D’autres sources de revenus incluent les REER, FEER, CELI, régimes de retraite d’entreprise, dividendes, gains en capital, revenus d’intérêts, en plus de la possibilité de revenus locatifs, emplois à temps partiel, paiements d’assurance comme les revenus de rentes, les héritages et patrimoines et même les loteries. Même les petits montants de revenus supplémentaires étendront vos économies.

Votre âge chronologique vs votre âge biologique

Les gens présument que leurs tendances de dépenses seront constantes lors de leur retraite. En réalité, il y a au moins trois phases de retraite et chacune comporte sa tendance de dépenses. Lors de la phase initiale « hyperactive », les retraités ont tendance à dépenser un peu plus, car ils prennent des vacances de type « une fois dans une vie » ou investissent dans des rénovations à domicile. À un certain moment, après les safaris africains et les rénovations de cuisine, la phase de « ralentissement » s’installe et ils peuvent dépenser moins. Finalement, lors des années « calmes », des problèmes de santé peuvent réduire les habitudes de dépenses, bien que les coûts liés aux soins de santé peuvent augmenter.

Aussi, souvenez-vous que notre âge chronologique n’est pas nécessairement notre âge biologique (en anglais seulement). Une personne de 70 ans qui pratique la méditation consciente, le végétalisme et les arts martiaux peut réduire son âge biologique et devra ajuster son plan financier de retraite pour prévoir une espérance de vie plus longue!

Rita Silvan, CIM, est auteure et rédactrice en finances personnelles et investissements. Elle est l’ancienne rédactrice en chef du magazine Elle Canada, une journaliste primée et une personnalité de la télé et des médias. Rita est rédactrice en chef de Golden Girl Finance (en anglais seulement), un magazine en ligne qui porte sur la réussite financière des femmes. Lorsqu'elle ne rédige pas de textes sur les finances, Rita explore les parcs de Toronto avec son caniche royal.

Rita Silvan est une porte-parole payée de Sonnet.
Assurez-vous d’être couvert(e) par le meilleur programme d’assurance pour votre maison et votre auto.