Établir un budget avec un salaire d'enseignant : Comment rentabiliser chaque dollar

Que vous soyez un enseignant en Alberta, en Ontario ou dans une autre province du Canada, il peut être difficile de joindre les deux bouts avec votre salaire. Par exemple, le salaire de départ d’un enseignant en Alberta est un peu moins de 60 000 $ par année (en anglais seulement) et, si vous êtes le seul soutien financier de votre ménage, vous subissez probablement une pression, surtout si vous n’avez pas de budget ou de plan stratégique pour rembourser rapidement vos prêts étudiants. De plus, si votre salaire vous est versé uniquement pendant l’année scolaire, vous devrez faire attention lors des mois maigres.

Enseigner est une profession très enrichissante, encore plus lorsque vous établissez un budget avec attention afin de vous assurer de vivre confortablement et d'épargner pour votre avenir. Voici ce à quoi vous devriez vous en tenir.

Rembourser vos prêts

Lorsque vous aurez terminé vos études pour devenir enseignant, vous aurez probablement des prêts étudiants à rembourser. Il peut être difficile de s’en sortir lorsque vous ne trouvez pas un poste à temps plein immédiatement. Un article de 4Pillars explique comment un jeune Canadien a obtenu un doctorat et est devenu enseignant, avec une dette de 40 000 $ pour ses prêts étudiants (plus élevée que la moyenne canadienne de 25 000 $ à 30 000 $). Au fil des années, bien qu’il ait été en mesure d’avoir un poste de salarié dans une école secondaire privée, il a tout de même dû commencer progressivement, et toutes ces années en tant que contractuel ne lui ont pas permis de rembourser ses prêts. Évidemment, l’intérêt s’est accumulé sur ses prêts étudiants et il a eu encore plus de difficulté à payer sa dette.

C’est pour cette raison qu’il est important d’établir un plan de remboursement des prêts étudiants serré et rapide dès que vous avez terminé vos études. Vous pourriez penser que vous avez beaucoup de temps pour les rembourser, et de nombreuses banques ont une période de grâce lorsqu’il s’agit de prêts étudiants pour les études supérieures, mais les intérêts qui s’accumulent peuvent devenir un problème qui vous empêchera de progresser. Évitez ces soucis en déterminant combien vous pourrez mettre de côté chaque mois et tenez-vous-y.

Déterminer vos dépenses mensuelles

Une autre étape nécessaire de l’établissement d’un budget avec un salaire d'enseignant est de calculer vos dépenses mensuelles. En plus de l’important remboursement des prêts étudiants, vous avez possiblement des paiements réguliers à faire pour vos services, votre logement, vos fournisseurs de services de téléphonie et de télévision et plus encore. Même si vous passez vos journées dans la salle de classe, vous avez des factures à payer pour votre espace de vie! Ajoutez les frais de transport pour vous rendre à l’école (que ce soit l’essence et les frais de stationnement ou les frais liés au transport public) ainsi que les coûts liés à votre épicerie pour vous faire un dîner santé chaque jour (il n’est pas recommandé de manger à la cafétéria chaque jour d’un point de vue nutritionnel et budgétaire), et vous pourriez dépenser plus que prévu.

Le site Couple Money (en anglais seulement) recommande une approche de « planification et de structure » lorsqu’il s’agit du montant d’argent à mettre de côté chaque mois pour ces dépenses nécessaires. Cela signifie déterminer votre salaire net, puis établir un cadre de base vous permettant de détailler vos dépenses mensuelles. Comparez ensuite le total de ces dépenses mensuelles à votre salaire net pour savoir si vous avez une marge de manœuvre (ou non) pour des extras.

Faire des sacrifices

Lorsqu’il s’agit d’extras, il est essentiel d’être honnête avec soi-même à propos du montant dépensé sur des achats supplémentaires tout au long du mois. Bien sûr, vous avez vos besoins nécessaires, comme votre loyer (ou hypothèque), votre téléphone, vos services et les prêts étudiants que nous avons mentionnés, mais que faites-vous d’autre avec votre argent? Est-ce que vous vous faites livrer un repas après une longue journée d’école ou prenez un Uber pour aller à l’école plus souvent qu’autrement?

Il n’est pas nécessaire de vivre pauvrement, mais il est intelligent d’effectuer le suivi de vos dépenses sur quelques semaines. Dans certains cas, il suffit d’une meilleure planification, comme vous assurer que votre épicerie suffira pour vos soupers ou que vous avez suffisamment d’argent pour mettre de l’essence dans votre véhicule. Dans d’autres cas, vous devrez être honnête avec vous-même et décider si vous avez réellement besoin de ce nouveau chandail ou d’une soirée en ville avec vos amis. L’argent dont vous avez besoin pour rembourser vos prêts étudiants doit provenir de quelque part; heureusement, vous serez probablement en mesure de le trouver sans avoir à couper vos nécessités quotidiennes (et mensuelles).

Obtenir la couverture d’assurance appropriée

Ceci vaut pour tous les types d’assurance : médicale, dentaire, vie et habitation et auto (naturellement). Vous ne voulez pas lésiner sur cela, particulièrement en cas d’urgence, mais il est recommandé de valider le type d’assurance offert dans le cadre de votre emploi (ou contrat) en tant qu'enseignant. Si vous devez contracter une assurance supplémentaire, faites des recherches et ne payez pas plus que nécessaire — après tout, ces frais feront partie de vos dépenses mensuelles nécessaires, alors choisissez vos couvertures judicieusement!

Pour les enseignants de tous les niveaux, en Alberta, en Colombie-Britannique ou ailleurs, le besoin de budgétiser stratégiquement le chèque de paie est important afin d’avoir suffisamment d’argent à dépenser et épargner. Que vous ayez une famille à faire vivre ou un avenir à préparer, la première étape est d’établir un budget.


Sonnet n'est pas affilié à 4Pillars et Couple Money.
Les enseignants de l’Alberta économisent aussi sur leurs assurances habitation et auto avec Sonnet.