La vie en tant que propriétaire

Assurance des habitations louées

Être propriétaire d’une habitation locative est très gratifiant. Non seulement vous en tirez un revenu, mais vous bâtissez une confiance en vous qui vient avec le fait d'être, en quelque sorte, entrepreneur. Cependant, tout connaître de la gestion d’une propriété présente sa part de difficultés. Heureusement, nous avons quelques conseils pour vous aider à faire face à toute éventualité.

1 Comment gérer les paiements de loyer en retard

  • Faites un suivi immédiat. Parlez à votre locataire calmement et de façon professionnelle. Entendez-vous sur la date à laquelle le paiement doit être effectué. Faites un résumé de la conversation par écrit et envoyez-lui par courriel pour qu’elle soit documentée.
  • Évitez les paiements en argent comptant. Lorsque le paiement est effectué en argent comptant, vous n’en avez aucune trace. Les locataires pourraient alors laisser moins d’argent que demandé, puis le contester.
  • Récupérez le loyer en un seul paiement. Si vous avez plusieurs locataires, évitez d’avoir de nombreux versements et différents responsables. Demandez aux locataires de ne vous payer qu’une seule fois par mois.

2 Comment éviter un taux de roulement élevé

  • Soyez proactif, et non réactif. Éliminez les problèmes avant qu’ils ne surgissent. Soyez accessible – les locataires seront plus à l’aise de vous parler de certains problèmes aussi simples que l’entretien.
  • Demandez un loyer juste. Bien qu’un loyer élevé vous permette de faire plus d’argent, il n’en vaut pas la peine si votre logement est vacant. Les bons locataires ont fait des recherches sur les loyers sur le marché, donc soyez concurrentiel.
  • Faites un entretien systématique. Lorsque vous faites des réparations, demandez aux locataires si d’autres réparations peuvent être effectuées en même temps. Un locataire pourrait penser qu’il n’est pas nécessaire d’appeler pour une gouttière obstruée, mais il est préférable de régler le problème avant qu’il n’empire et qu’il devienne plus difficile et coûteux à régler.

3 Comment faire des recherches sur vos responsabilités

  • Connaissez vos droits – et ceux de vos locataires. Le site Web de la Société canadienne d’hypothèques et de logement présente les directives de chaque province en matière de droit de bail. Vous pourriez également adhérer à une association des propriétaires et profiter des conseils de propriétaires d’expérience.
  • Soyez au courant des risques. Assurez-vous que vos locataires ne sont pas exposés à des risques de sécurité ou d’entretien que vous pouvez prévenir. Si un locataire se blesse en raison de votre négligence, vous pourriez être confronté(e) à une importante poursuite.

4 Comment répondre aux demandes d’entretien (y compris les urgences)

  • Renseignez vos locataires. Dites-leur ce qu’ils peuvent entretenir eux-mêmes et quand ils doivent vous appeler. Par exemple, un locataire peut remplacer une ampoule, mais doit vous appeler si un appareil électrique, de chauffage ou à gaz doit être réparé.
  • Reconnaissez les urgences. Si un problème est lié au gaz, à l’électricité ou à l’eau, il y a un risque de blessures. Priorisez ce type d’appels. En cas d’urgence, vous n’avez pas à aviser les locataires que vous entrez dans leur logement.
  • Ayez un plan B. Si vous habitez loin de votre habitation louée ou que vous ne voulez pas vous lever au milieu de la nuit pour régler un problème, assurez-vous d’avoir des fournisseurs de confiance qui peuvent vous aider lorsque vous en avez besoin.

5 Comment assurer votre investissement

  • Obtenez une assurance des habitations louées. Il est très important d’obtenir une assurance des habitations louées, car l’assurance des propriétaires ne suffit que si vous vivez également dans l’habitation. L’assurance des habitations louées couvre les dommages à vos biens, ainsi que votre responsabilité civile (p. ex., si vous êtes responsable des blessures que vos locataires subissent alors qu’ils sont sur votre propriété).
  • Comprenez ce qui est couvert. Passez en revue votre police d’assurance afin de savoir exactement ce qui est inclus dans votre couverture. Selon l’assureur, vous pourriez également être couvert(e) pour la perte de revenu locatif. Ainsi, si un logement n’est pas habitable en raison d’un sinistre assuré, vous ne perdrez pas votre loyer.
  • Exigez une assurance des locataires. Tout le monde y gagne. Les biens de vos locataires sont protégés, et vous aussi. Par exemple, si vos locataires sont responsables de dommages à votre habitation, ils seront couverts financièrement si vous devez déposer une demande de réclamation contre eux.

Protégez votre investissement en assurant votre propriété locative.