Trois façons dont votre chauffage résidentiel influence votre assurance
Trois façons dont votre chauffage résidentiel influence votre assurance

Les feuilles sont tombées et, si ce n’est pas déjà fait, c’est le temps de monter le chauffage ou d'allumer le foyer. Cependant, vous ne réalisez peut-être pas que, peu importe le système de chauffage que vous utilisez, ce dernier a une incidence sur votre prime d’assurance. Voici l’essentiel de ce que vous devez savoir au sujet de votre système de chauffage et son lien avec votre assurance.

Commençons par la base, soit les six types de chauffage résidentiel les plus fréquents au Canada.

La majorité des maisons sont chauffées par les sources suivantes :

1. Fournaises.

Ces systèmes de chauffage utilisent le gaz naturel, le propane, le mazout, l’électricité ou une combinaison de combustibles pour générer de l’air chaud, distribué dans la maison par des conduits et des évents.

2. Chaudières.

Ce type de système fonctionne comme une fournaise, mais utilise de l’eau ou de la vapeur, ainsi qu’une pompe plutôt que des conduits pour faire circuler cette eau chaude dans les tuyaux jusqu’aux radiateurs.

3. Thermopompes.

En hiver, ces systèmes se servent de l’électricité pour extraire l’air extérieur, le chauffer et le transférer à l’intérieur. En été, ils refroidissent plutôt l’air. Les thermopompes géothermiques puisent l’énergie dans le sol.

Il se peut également que vous ayez une source de chaleur secondaire, comme :

4. un poêle à bois ou à granules.

généralement utilisé avec la source principale de chaleur pour économiser de l’argent;

5. un foyer à bois ou au gaz.

comme les foyers ne sont pas généralement une source de chaleur efficace, ils sont plutôt utilisés comme ambiance ou décoration;

6. des plinthes ou radiateurs électriques.

ceux-ci convertissent directement l’électricité en chaleur. Bien qu’ils soient faciles à installer et économiques, leur utilisation est généralement très coûteuse.


Le saviez-vous? Environ 5 % des incendies sont causés par des appareils de chauffage :

45 % de ces sinistres sont causés par un foyer à bois.

20 % de ces sinistres sont causés par le mauvais fonctionnement d’une fournaise.

Pour en savoir plus sur la prévention des incendies de maison.


Que vous ayez une fournaise électrique combinée à un poêle à bois ou une thermopompe géothermique, vous devez connaître l'incidence de votre système de chauffage sur vos primes d’assurance.

1. Pourquoi ma compagnie d’assurance s’intéresse-t-elle à mon système de chauffage?

Votre assureur tient compte de votre système de chauffage lorsqu’il mesure le risque d’assurer votre maison. Selon votre système, le type de combustible utilisé peut augmenter la fréquence ou la sévérité des réclamations. Par exemple, un système de chauffage au mazout peut avoir une fuite, qui coûte cher à nettoyer, surtout si le mazout se répand dans l’eau ou le sol.

CONSEIL : Pendant les saisons froides, assurez-vous de chauffer toutes les pièces de votre maison, y compris celles avec des tuyaux exposés. Si une pièce non chauffée de votre maison est endommagée en raison du gel, elle ne sera pas couverte. Rappelez-vous comment préparer votre demeure pour l’hiver.

2. Est-ce que certains types de systèmes de chauffage m’empêcheraient d’avoir une assurance?

Bien que le type de système de chauffage ait inévitablement une incidence sur le coût de votre assurance en raison du risque, le seul type réellement problématique est le réservoir à mazout. Certains critères d’admissibilité à l’assurance sont liés aux réservoirs à mazout, donc le type de réservoir, son âge et son emplacement.

3. Quel type de système de chauffage est le plus économique sur le plan de l’assurance?

Cela dépend du type de chauffage et de la région dans laquelle vous habitez.

En Ontario et en Alberta, où le gaz naturel, les thermopompes (géothermiques ou non) et les sources de chaleur électrique sont courants, ces types sont moins chers à assurer, car le risque est plus bas.

Au contraire, les types de chauffage au mazout et au bois ont généralement des majorations, car ils nécessitent plus d’interventions manuelles, qui peuvent augmenter la possibilité et les coûts de réclamations. Ces systèmes sont plus fréquents dans les provinces de l’Atlantique, soit Nouveau-Brunswick, Terre-Neuve-et-Labrador, Nouvelle-Écosse et Île-du-Prince-Édouard).

CONSEIL : Vous pouvez économiser sur l’énergie et l’assurance en changeant votre système de chauffage, mais ce n’est pas toujours une option. Consultez nos quatre moyens pour gérer vos coûts d’assurance habitation.

Peu importe comment vous chauffez votre maison, assurez-vous d’en informer votre assureur pour être bien couvert(e).


Peu importe comment vous chauffez votre maison, Sonnet vous protège. Obtenez une soumission et achetez votre assurance en ligne en cinq minutes.