Retour dans un centre d’entraînement rouvert

Si votre centre d’entraînement n’a pas encore rouvert, il est fort probable qu’il s’apprête à le faire. Si vous avez été confiné(e) pendant plus de quatre mois et restreint(e) à des réunions vidéo interminables ou à vous déplacer de votre canapé vers votre cuisine, c’est sans aucun doute une excellente nouvelle pour vous. Bien que cela soit réjouissant, les centres d’entraînement devront s’adapter et intégrer les nouvelles procédures de sécurité suivantes :

  • Réservation en ligne obligatoire
  • Réduction de la capacité des centres d’entraînement et des cours
  • Capacité limitée dans les vestiaires
  • Port du couvre-visage en tout temps lorsque les membres se déplacent vers leur poste ou leur zone d’exercice
  • Nettoyage avec un produit désinfectant et antibactérien avant et après l’utilisation du matériel (ce qui aurait dû toujours être le cas)
  • Signalisation et diffusion des éléments ci-dessus
  • Patience!

Les propriétaires de centres d’entraînement éprouvent des sentiments de nostalgie et d’incertitude en même temps. Tout comme le premier jour où ils ont accueilli le grand public, ils sont nerveux et enthousiastes à l’idée de démarrer leur entreprise et de prendre les mesures nécessaires pour la faire prospérer. Toutefois, à présent, ils le font dans un contexte pandémique où l’« éloignement social » est plutôt à l’opposé de la raison pour laquelle ils se sont impliqués dans le domaine de la santé et du conditionnement physique. Cette incertitude va de pair avec la peur : combien de temps la vie continuera-t-elle ainsi et à quel moment les gens se sentiront-ils plus à l’aise avec notre « nouvelle réalité »?

Lorsque cette situation d’urgence s’est produite, les cours et les séances d’entraînement privées ont été interrompus, mais pas les frais généraux. Dans le cas où les propriétaires de centres d’entraînement n’ont pas eu la chance que leur propriétaire fasse une demande d’allègement du loyer commercial, bon nombre d’entre eux ont dû fermer leurs portes pour de bon. Certains membres qui étaient financièrement solvables ont choisi de contribuer au financement de leurs centres d’entraînement en payant leur adhésion pendant les périodes de fermeture. Ils sont demeurés fidèles et optimistes dans l’idée que cette somme serait utilisée pour de futures classes ou pour la formation personnelle. Cela témoigne des liens que les formateurs et les entraîneurs établissent avec leurs membres.

Or, pour certains membres, ce n’est pas le cas, et ils craignent de retourner tout simplement dans leur centre d’entraînement. Le problème principal soulevé par les membres qui hésitent à réintégrer leur centre d’entraînement est le stress et l’anxiété liés à la possibilité de contracter le virus, ce qui constitue un élément dissuasif compréhensible. Ironiquement, réduire le stress et l’anxiété est un des avantages des centres d’entraînement. Le fait de savoir que nous disposons d’un moyen de se défouler le matin ou à la fin de notre journée de travail est inestimable.

Pour moi, c’est évident. Réduire l’anxiété et renforcer le système immunitaire est plus important que jamais. Tout comme une alimentation saine, l’exercice régulier peut favoriser une bonne santé générale et, par conséquent, un système immunitaire fort. L’exercice physique stimule une bonne circulation sanguine, ce qui permet aux substances et aux cellules du système immunitaire de circuler librement dans notre corps et de faire leur travail de façon efficace. Par ailleurs, l’exercice physique libère des endorphines et d’autres substances chimiques du cerveau capable d’améliorer votre sentiment de bien-être général, ce qui contribue à réduire l’anxiété. Vous pouvez ainsi renforcer votre système immunitaire et réduire le stress en faisant régulièrement de l’exercice.

Tout cela relève du bon sens :

  • Conservez le plus de distance possible avec les autres (au moins 2 mètres).
  • Nettoyez votre équipement avant et après toute utilisation.
  • Lavez-vous les mains au début et à la fin de votre entraînement.
  • Gardez votre couvre-visage jusqu’à ce que vous atteigniez votre poste ou zone d’exercice.
  • Ne devenez pas complaisant et n’utilisez pas la COVID-19 comme excuse pour ne pas être actif ou active!

Conclusion : Soyez maître de votre santé et sécurité. Communiquez avec votre centre d’entraînement et discutez directement avec les propriétaires pour connaître leurs projets de réouverture. La solution n’est pas de demeurer à l’intérieur, mais d’être en sécurité.

La spécialiste du conditionnement physique Jennifer Slauenwhite est mère de deux enfants et passionnée de santé et du bien-être en général. Elle a passé toute sa vie dans l’industrie du conditionnement physique, elle a travaillé dans de nombreux centres de conditionnement familiaux et a passé la dernière décennie à former une communauté de femmes fortes qui partagent les mêmes idéaux. Elle s’efforce de donner l’exemple pour les femmes, afin qu’elles deviennent la meilleure version d’elles-mêmes en canalisant l’athlète en elles et en évoluant dans un environnement de saine compétitivité. #donnerlexemple

Jennifer Slauenwhite est une porte-parole payée de Sonnet.

Assurez-vous d’avoir la bonne assurance habitation et auto qui convient à vos besoins.