10 modifications à signaler à votre compagnie d’assurance

Avez-vous fait des changements à la maison? Rénovations, nouveau toit et création d’une nouvelle entreprise : votre compagnie d’assurance doit être au courant lorsque certaines choses se produisent. Mais cela ne signifie pas que vous devez lui raconter tous les petits détails - changer la couleur de votre chambre à coucher n’aura pas d’incidence sur votre assurance après tout! C’est pourquoi nous avons créé une liste de 10 changements importants que vous devez signaler à votre compagnie d’assurance habitation.

1. Refaire le toit

Des bardeaux frisés, des noues fissurées et de l’isolation humide signifient qu’il est temps de remplacer ou de réparer votre toit. Ce n’est peut-être pas la rénovation la plus tape-à-l’œil, mais c’est du moins l’une des plus importantes. Avisez votre assureur si vous avez refait votre toit, ce qui réduit le risque de dommages météorologiques et structuraux à votre maison. Vos primes d’assurance pourraient même baisser!

2. Entreprendre des rénovations majeures

Peu importe si vous changez la configuration existante ou ajoutez des pieds carrés, le résultat final sera dramatique. Mais certaines compagnies d’assurance pourraient ne pas couvrir la construction qui modifie l’intégrité de la structure de votre maison - comme un ajout ou une annexe. Avant d’entreprendre des rénovations majeures, communiquez avec votre assureur pour savoir ce qui est couvert par votre police et ce qui ne l’est pas. Vous pourriez devoir vous procurer une extension de garantie ou trouver de l’assurance ailleurs.

3. Rénover l’extérieur de la maison

Le remplacement des finis extérieurs de votre maison est bien plus qu’une bonne façon de rafraîchir son look. Cela protège également son intégrité et sa longévité. Peu importe si votre revêtement est en brique, en stuc ou autre, avisez votre assureur des modifications apportées à l’extérieur de votre maison afin de vous assurer d’être bien protégé. Vous voulez faire une transformation? Découvrez plus de façons de rehausser l’allure extérieure de votre maison.

4. Installer un nouveau système de chauffage

Vous ne pouvez peut-être pas contrôler la météo, mais vous pouvez contrôler votre fournaise. Le remplacement de votre système de chauffage ou de votre technologie de chauffage est bien plus qu’une question de confort et de sécurité. Cela influence également, souvent de façon positive, vos primes et vos garanties d’assurance.

5. Finir le sous-sol

Vous avez enfin transformé votre sous-sol non fini en réel sanctuaire masculin avec un bar complet, un cinéma maison et plusieurs articles sportifs de collection. Allez-y, vantez-vous de votre nouveau sous-sol à votre assureur et assurez-vous que vous êtes entièrement couvert(e). Pendant que vous y êtes, découvrez comment prendre soin de vos objets de valeur.

6. Acheter une propriété locative ou louer une partie de votre maison

Si vous louez une partie de la maison dans laquelle vous vivez à deux personnes ou plus ou si vous avez une unité ou propriété locative distincte dans laquelle vous ne vivez pas, vous êtes officiellement un propriétaire bailleur. Ce revenu supplémentaire vient avec des responsabilités supplémentaires. Considérez les conséquences de la perte de loyers, des biens du propriétaire bailleur ou de la responsabilité civile augmentée. Pour bien protéger votre investissement, informez votre assureur de vos besoins en assurance des habitations louées.

7. Passer du temps à sa résidence saisonnière

Si vous avez une résidence saisonnière qui n’est utilisée que pendant quelques mois de l’année, assurez-vous d’en aviser votre assureur. Souvenez-vous que lorsqu’elle est vacante, votre garantie sera limitée. Vous devez également prendre des mesures afin de réduire le risque; comme verrouiller les portes et les fenêtres et assurer l’entretien de la propriété. Et si vous la louez à court terme lorsque vous n’y êtes pas, vous devrez également aviser votre assureur. Apprenez-en plus sur l'assurance des résidences secondaires.

8. Prendre de longues vacances

Si vous quittez la maison pendant plus de 14 jours, votre assureur doit ajouter quelques éléments à votre liste. Tout d’abord, informez votre assureur de votre départ. Ensuite, tout comme pour une propriété vacante, assurez-vous qu’une personne de confiance vérifie votre maison pendant votre absence et prenez les bonnes mesures pour la protéger.

9. Démarrer une entreprise chez soi

Travailler de la maison offre de nombreux avantages. Peu importe si vous êtes un comptable fiscaliste ou si vous dirigez une entreprise de boîtes de carton usagées en ligne (oui, ça existe), vous devrez vous assurer que votre entreprise est protégée. Celle-ci partage peut-être votre maison, mais elle ne partage pas son assurance.

10. Finir enfin de rembourser l’hypothèque

Tout d’abord, félicitations! Maintenant que votre prêt est payé, indiquez à votre assureur que vous n’avez plus de créance hypothécaire. Ainsi, si vous devez effectuer une réclamation, vous n’aurez pas à la régler par l’entremise de votre ancien créancier. La fin de votre hypothèque peut également vous permettre de réaliser des économies en diminuant vos primes!

N’oubliez pas que si vous n’êtes pas certain(e) si vous devez signaler un changement à votre assureur, mieux vaut lui téléphoner. Après tout, mieux vaut prévenir que guérir.


Protégez votre maison et les choses que vous aimez le plus.