Comment les enseignants peuvent maximiser l’apprentissage en ligne

L’école est terminée! Du moins, en personne. L’apprentissage se poursuit, malgré la nécessité de respecter l’éloignement social dans le but d’aplatir la courbe de la pandémie de la COVID-19. L’année scolaire est toujours en cours et de nombreux élèves, parents et enseignants doivent faire ce qui n’a jamais été fait auparavant : continuer la classe virtuellement.

Les parents et les élèves s’ajustent à l’apprentissage à la maison. En même temps, les enseignants cherchent toutes sortes de méthodes pour veiller à ce que leurs élèves ne manquent rien de ce qui est prévu au programme éducatif. Toutefois, en tant qu’enseignant(e), vous avez probablement déjà fait face à certains défis soulevés par l’éducation à distance.

Bien entendu, l’enseignement par portail virtuel est une demande avec laquelle vous pourriez ne pas être confortable. Celui-ci présente son lot de défis puisque vous n’êtes pas en mesure d’être devant vos élèves. Cependant, cela ne signifie pas qu’ils ne peuvent pas recevoir une bonne éducation s’ils ne peuvent pas se trouver dans une vraie classe physique.

En tant qu’enseignant(e), vous pouvez adopter un grand nombre de mesures pour veiller à ce que vos élèves continuent d’apprendre, tout en obtenant la satisfaction d’un travail bien fait.

Profitez des outils technologiques accessibles

La technologie permet aux enseignants d’enseigner virtuellement. Il existe un grand nombre d’outils et d’applications que vous pouvez utiliser pour vous simplifier la tâche. La plupart de ces plateformes sont gratuites et faciles à mettre en œuvre, tant pour vous que pour vos élèves.

Faites quelques recherches pour découvrir quelles sont vos options, puis choisissez-en quelques-unes qui peuvent, à votre avis, vous simplifier la vie et vous permettre de transmettre des connaissances à vos jeunes. Vous pourriez essayer Google Classroom (en anglais seulement), Zoom, Skype ou Google Meet (en anglais seulement). Assurez-vous simplement qu’elles soient gratuites et qu'elles ne nécessitent pas d’applications ni de logiciels auxquels certains élèves pourraient ne pas avoir accès.

Utilisez les ressources déjà disponibles

En raison de l’environnement dans lequel vous avez été propulsés, il n’est pas réaliste de couvrir des mois de matériel du programme éducatif et de ressources d’enseignements en une si courte période de temps. Ne vous sentez pas mal d’utiliser des vidéos éducatives déjà existantes sur le Web qui peuvent donner de précieuses leçons à vos élèves.

YouTube regorge de ces ressources. Par exemple, consultez la page YouTube d’Alloprof pour des leçons de mathématiques ou de science amusantes pour commencer. Faites participer les élèves dans des activités interactives.

Les gens ont tendance à mieux apprendre lorsqu’ils participent activement à leur apprentissage. Les enfants peuvent en apprendre beaucoup en écoutant des leçons par vidéo ou en lisant des textes, mais leur cerveau pourrait mieux enregistrer l’information s'ils participent plus à leur apprentissage; les activités interactives peuvent aider. L’utilisation de jeux-questionnaires ou de jeux aidera non seulement les élèves à retenir plus de renseignements, mais vous capterez également leurs intérêts.

Prévoyez du temps pour du soutien individuel

Les leçons de groupe sont la base de votre travail d’enseignement en ligne, mais vous devriez également offrir aux élèves l’occasion d’interagir directement avec vous, de manière individuelle, afin de leur permettre de vous poser des questions qu’ils n’étaient pas à l’aise de poser en groupe.

Certains enfants ont besoin d’un peu plus de directives ou de temps pour bien comprendre certains concepts. Tout comme vous auriez été disponible après l’école ou pendant les pauses-dîner pour répondre aux questions des élèves, vous devriez également être accessible virtuellement.

Publiez des vidéos enregistrées plutôt que des leçons en direct

De temps à autre, c’est une bonne idée de faire des vidéos en direct afin de dire bonjour à vos élèves, mais l’essentiel de vos leçons devrait être des vidéos préenregistrées afin que vos élèves puissent y accéder à leur gré. La plupart des élèves ont probablement des frères et sœurs avec qui ils doivent partager la technologie disponible à la maison. Dans ce cas, les cours pourraient se chevaucher et des conflits d’horaires pourraient occasionner des problèmes.

Enregistrez plutôt vos leçons vidéo et rendez-les accessibles à vos élèves afin qu’ils puissent y accéder à un moment qui leur convient. N’oubliez pas de garder vos vidéos courtes pour conserver leur attention — tentez de ne pas dépasser 15 à 20 minutes.

Encouragez le travail indépendant

Tout comme vous le feriez en classe, incorporez des tâches indépendantes afin que vos élèves participent à leur propre rythme une fois qu’ils ont fermé l’ordinateur. Toutefois, veillez à ce que le travail fourni soit accessible à vos élèves afin qu’ils puissent les faire par eux-mêmes, sans l'aide de leurs parents.

Plusieurs parents pourraient toujours travailler en dehors de la maison. Et même ceux qui travaillent de la maison pourraient ne pas avoir le temps de superviser le travail d’école de leurs enfants. Il pourrait y avoir des cas où le français n’est pas la langue maternelle de certains parents, ce qui peut poser problème si les travaux remis dépassent les compétences des enfants.

L’apprentissage indépendant doit faire partie du processus visant à ce que les étudiants aient les ressources et les renseignements dont ils ont besoin pour effectuer les tâches d’eux-mêmes.

Maintenez une structure uniforme

Essayez de maintenir l’uniformité de votre structure et évitez d’apporter d’importants changements en cours de route. Particulièrement pendant cette période d’incertitude, garder un enseignement et une structure d’apprentissage uniforme sera utile tant pour vous que pour vos élèves.

Lisa Rennie écrit à la pige depuis plus d’une décennie, elle crée du contenu unique et ludique pour contribuer à enrichir les connaissances des consommateurs canadiens. Sa grande curiosité et son besoin incessant de trouver des réponses aux nombreuses questions qu’elle se pose, ont fait d’elle la rédactrice rigoureuse qu’elle est aujourd’hui. Dans ces temps libres, Lisa aime essayer de nouvelles recettes, s’emmitoufler avec son chiot et s’amuser avec ses enfants.

Lisa Rennie est une porte-parole payée de Sonnet.
Les enseignants de l’Alberta économisent aussi sur leurs assurances habitation et auto avec Sonnet.