Assurance auto 101 : Assurance collision
deux personnes dans une collision

Nous le répétons souvent, nous le savons, mais même les bons conducteurs peuvent avoir un accident. En fait, en Ontario seulement, 43 353 véhicules ont été impliqués dans des collisions fatales et avec blessures en 2020. Vous pouvez être très attentif(ve) lorsque vous êtes sur la route, mais les rues glacées, les conducteurs distraits et les routes achalandées comportent toujours un risque d’accident. La garantie Responsabilité civile de votre police d’assurance vous protège si vous êtes poursuivi(e) pour des blessures ou des dommages matériels causés à des tiers, et la garantie Indemnités d’accident vous accorde une indemnisation si vous, vos passagers ou un piéton êtes blessés dans un accident d’auto. Mais qu’en est-il si votre véhicule doit être réparé ou, pire, remplacé? C’est à ce moment que l’assurance collision entre en jeu. Nous sommes là pour vous aider à comprendre comment celle-ci fonctionne et pourquoi vous en avez besoin.

Qu’est-ce que l’assurance collision?

L’assurance collision est une garantie facultative qui couvre les dommages à votre véhicule suivant une collision avec un autre objet. L’accident peut être avec un objet stationnaire (p. ex., si vous frappez le garde-fou sur l’autoroute) ou avec un autre véhicule.

Fonctionnement de l’assurance collision

Si vous avez une assurance collision, votre assureur pourrait payer les réparations à votre véhicule ou son remplacement. Vous devrez d’abord payer la franchise pour la collision, puis votre assureur couvrira le reste des frais.

Cependant, ce n’est pas aussi simple que cela le semble. Examinons quelques situations pour mieux comprendre ce qui se passe si vous avez — ou non — une assurance collision.

Voici ce qui pourrait se produire si vous avez un accident avec un autre véhicule :

Vous êtes responsable et avez une assurance collision : si vous frappez un véhicule et que vous êtes responsable, les dommages à votre véhicule seront couverts. Comme indiqué plus haut, vous devrez d’abord payer la franchise, puis votre assureur paiera le montant restant. Il est possible que votre prime augmente au renouvellement.

Vous êtes responsable, mais n’avez pas d’assurance collision : si vous frappez un véhicule et êtes responsable, mais n’avez pas d’assurance collision, vous devrez payer de votre poche tous les frais de réparation ou de remplacement de votre véhicule.

Vous n’êtes pas responsable et avez une assurance collision : si vous vivez en Ontario, au Québec, en Nouvelle-Écosse, au Nouveau-Brunswick, à Terre-Neuve ou à l’Île-du-Prince-Édouard, vous serez couvert(e) en vertu de l'indemnisation directe en cas de dommages matériels lorsque votre véhicule est endommagé lors d’un accident dont vous n'êtes pas tenu(e) responsable. (L'Alberta offre également l’indemnisation directe en cas de dommages matériels depuis le 1er janvier 2022.) La Colombie-Britannique, la Saskatchewan et le Manitoba ont des dispositions semblables pour les dommages causés aux véhicules.

Vous n’êtes pas responsable et n’avez pas d’assurance collision : l’indemnisation directe en cas de dommages matériels s’applique également dans cette situation, en fonction du pourcentage selon lequel vous n’êtes pas responsable. Si vous avez une part de responsabilité et n’êtes pas couvert(e) pour les collisions, vous devrez payer les frais de réparation de votre poche selon le pourcentage. Par exemple, si vous êtes responsable à 50 %, vous devrez payer 50 % des frais de réparation et l'indemnisation directe en cas de dommages matériels couvrira le 50 % restant.

Attention : Un accident n’est pas toujours entièrement la faute d’un seul conducteur. Deux conducteurs peuvent être responsables. Si vous êtes en partie responsable, vous serez couvert(e) en fonction de votre pourcentage de responsabilité. Par exemple, si vous êtes responsable de l’accident à 40 %, 40 % de la réclamation sera couverte par l’assurance collision et 60 % par l’indemnisation directe en cas de dommages matériels. Vous devrez également payer 40 % de votre franchise pour l’assurance collision et 60 % de votre franchise pour l’indemnisation directe en cas de dommages matériels (s’il y a lieu).

Voici ce qui pourrait se produire si vous avez un accident n’impliquant que votre véhicule :

Vous entrez en collision avec un objet stationnaire et avez une assurance collision : Disons que vous quittez la route et frappez un poteau de téléphone. Ce n’est pas un fait connu de tous, mais la majorité des accidents n’impliquant qu’un véhicule sont considérés comme responsables. Ainsi, tous les dommages à votre véhicule causés par l’accident seront couverts par votre assurance collision.

Vous entrez en collision avec un objet stationnaire et n’avez pas d’assurance collision : Vous l’aurez deviné : vous serez responsable de payer la totalité des réparations à votre véhicule.

Le saviez-vous? L’indemnisation directe en cas de dommages matériels est obligatoire dans les provinces où elle s’applique.

Ai-je besoin d’une assurance contre les collisions?

À moins que vous ayez la sécurité financière de payer les réparations ou un nouveau véhicule, il est dans votre intérêt d’avoir une assurance collision — particulièrement si vous avez un véhicule récent. Si le véhicule vous appartient, cette assurance est facultative. Cependant, si vous louez ou financez votre véhicule, l’assurance sera probablement exigée dans votre contrat.

Dois-je avoir une assurance collision pour un vieux véhicule?

La décision vous revient! Si votre véhicule de 10 ans est entièrement payé et ne vaut pas grand-chose, il peut être préférable de ne pas avoir d’assurance collision, car votre assureur ne remboursera que sa valeur marchande au jour du sinistre. Vous pouvez également ne pas avoir d’assurance collision si vous prévoyez simplement acheter un nouveau véhicule, advenant une collision.

Calculez si l’assurance collision vous convient à long terme. Si la prime annuelle est supérieure à ce que coûterait le remplacement de votre véhicule, l’assurance collision ne conviendra probablement pas. Ce qui nous amène à notre prochaine question…

L’assurance collision en vaut-elle la peine?

Selon nous, oui! À moins que vous préfériez ne pas réparer ou remplacer votre véhicule (comme nous l’avons indiqué plus haut), savoir que vous aurez un soutien assurera votre tranquillité d’esprit.

Quel est le prix moyen de l’assurance collision?

Il est difficile de prévoir le montant exact de l’assurance collision.

Tout d’abord, voyons comment les primes d’assurance sont généralement calculées. Pour déterminer votre prime, l’assureur tiendra compte de facteurs comme votre âge, où vous vivez, votre dossier de conduite (vous paierez plus si vous avez des contraventions), l’usage que vous faites de votre véhicule (et la fréquence à laquelle vous l'utilisez) et même les fonctions de sécurité de votre véhicule. La prime dépend également du fournisseur d’assurance. Ainsi, si deux conducteurs ont le même type de véhicule, ils ne paieront pas la même prime. Il est donc normal que votre prime diffère de celle de votre voisin.

Lorsqu’il s’agit de l’assurance collision, l’assureur tiendra compte des facteurs suivants :

    • Le coût des pièces à remplacer : si vous avez un véhicule de luxe ou étranger, le coût d’achat et d’installation des pièces de remplacement sera plus élevé. Dans le cas de nouvelles technologies, certaines pièces de remplacement pourraient même dépasser le montant de votre franchise.
    • Le coût du véhicule en soi : encore une fois, le remplacement d’un véhicule de luxe sera plus coûteux en cas de perte totale. C’est pourquoi la prime pour une assurance collision pour ce type de véhicule sera plus élevée.
    • La marque et le modèle de votre véhicule : statistiquement, certains véhicules ont plus de réclamations d’accidents que d’autres. Votre assureur en tiendra compte lorsqu’il calculera la prime. Vous voulez savoir ce qui en est pour votre véhicule? Consultez le tableau du Bureau d’assurance du Canada.

Le saviez-vous? Les véhicules plus âgés ne sont pas nécessairement moins chers à assurer. En effet, les assureurs ne tiennent pas uniquement compte de l’âge de votre véhicule, mais également de facteurs comme votre âge et votre dossier de conduite.

Quelle est la différence entre l'assurance collision et l'assurance Tous les risques sauf collision ou renversement?

En bref, l’assurance collision couvre votre véhicule après une collision avec un objet ou un autre véhicule, alors que l’assurance Tous les risques sauf collision ou renversement protège votre véhicule contre les dommages causés par des facteurs autres qu’un accident (p. ex. un incendie ou une tempête de vent). Consultez notre billet de blogue (et la vidéo!) pour en savoir plus.

L’assurance collision ou Tous les risques sauf collision ou renversement couvre-t-elle les délits de fuite (p. ex., dans un stationnement)?

Même si vous n’êtes pas responsable des délits de fuite, ce type d’accident pourrait être couvert par votre assurance collision. Si vous n’avez pas cette assurance et êtes impliqué(e) dans un délit de fuite, vous ne serez pas couvert(e) — même si ce n’est pas votre faute. N’oubliez pas que les délits de fuite doivent généralement être déclarés aux policiers dans les 24 heures afin d’être considérés comme un accident non responsable.

Peu importe votre situation, si vous pensez changer de couverture ou en supprimer, il est recommandé d’en parler d’abord avec votre assureur afin de vous assurer de prendre la bonne décision. Avoir une police appropriée pour vous et votre véhicule vous permettra d’éviter un stress et des pressions financières en cas d’accident.

Mitchell data confirms increased Canadian collision costs Rapport annuel préliminaire sur la sécurité routière de l'Ontario 2020