Demandez à Sonnet : Qui est responsable lors d’un accident dans un stationnement?

Que vous soyez sur l’autoroute ou dans un stationnement, les mêmes règles de base s’appliquent. Tout comme sur l’autoroute, les accidents peuvent survenir et (contrairement à la croyance) il y a un responsable. C’est pourquoi l’assurance auto existe!

Voici ce que vous devez savoir si vous vous retrouvez dans cette situation :

1. Une collision avec un véhicule stationné.

Si votre véhicule est heurté pendant qu’il est stationné, vous n’êtes habituellement pas responsable. Il existe cependant des exceptions à toutes les règles. Par exemple, si votre portière est ouverte au moment où elle est heurtée, la responsabilité pourrait être partagée. Bien que la responsabilité varie selon la situation, votre assureur fera de son mieux pour éviter de vous déclarer responsable, si possible.

Conseil : Regardez autour avant d’ouvrir la portière! Si vous heurtez la voiture à côté de la vôtre, vous pourriez être responsable des dommages causés. Toutefois, si la portière de l’autre voiture est également ouverte, vous pourriez tous deux être responsables à 50 % chacun.

2. Une collision avec un véhicule dans une allée secondaire.

Lorsque vous quittez un espace de stationnement, vous devez regarder des deux côtés en entrant dans l’allée secondaire, l’allée par laquelle vous sortez de votre espace. Les véhicules qui se trouvent dans cette allée auront toujours priorité de passage. Gardez en tête que vous pouvez être déclaré responsable dans cette situation.

3. Une collision avec un véhicule dans une allée principale.

Après avoir reculé dans l’allée secondaire pour sortir de votre espace de stationnement, vous vous dirigez vers une allée principale. Les véhicules circulant dans ces allées principales ont priorité de passage. Lors d’une collision, les conducteurs des véhicules qui tournent pour s’engager dans une allée principale seront responsables.

4. Une collision entre deux véhicules qui sortent d’un espace de stationnement.

Dans cette situation, la responsabilité risque d’être partagée 50 / 50. Vous pouvez valider le tout avec votre assureur, car ces règles découlent des lois provinciales, mais elles s’appliquent normalement dans les cas où votre assureur n’est pas en mesure de déterminer qui est responsable selon les détails de l’accident ou lorsque deux véhicules se heurtent alors qu’ils sortaient, plus ou moins simultanément, de leur espace de stationnement.

5. Un délit de fuite.

Lors d’un délit de fuite, il est important de communiquer immédiatement avec la police afin de pouvoir confirmer à votre compagnie d’assurance que vous n’êtes pas responsable. Il s’agit d’une étape importante, mais la gestion d’un délit de fuite ne s’arrête pas là. Voyez comment réagir aux délits de fuite. Peu importe les circonstances, assurez-vous de noter tous les détails de l’incident afin d’aider votre compagnie d’assurance à déterminer la responsabilité et à régler votre réclamation.

La protection que votre voiture a toujours souhaitée à un prix concurrentiel.