L’influence des véhicules autonomes sur l’assurance
Véhicules autonomes

L’année dernière, l’industrie automobile a pris des mesures importantes en ce qui concerne les essais de véhicules autonomes, ce qui signifie que les pays du monde entier se préparent à davantage de technologie sur la route. Nous observerons plus de règles, de règlements et de mesures législatives visant à préparer les conducteurs à l’arrivée des véhicules autonomes. Voici ce que vous devez savoir sur les véhicules autonomes au Canada et sur l’assurance.

Qu’en est-il des véhicules autonomes au Canada?

Pour l’instant, l’Ontario est la seule province qui permet aux véhicules autonomes d’être mis à l’essai sur la voie publique. Il n’existe aucune règle concernant quand ils peuvent se trouver sur ces routes ni où ils peuvent se déplacer, mais le mot-clé est « essai ». En 2016, l’Ontario a lancé un projet pilote de dix ans permettant aux véhicules autonomes de circuler sur les routes avec un conducteur titulaire d’un permis de conduire dans le siège du conducteur (en tout temps) à titre de mesure de sécurité. Bien qu’aucune « règle » provinciale n’existe pour l’essai de véhicules autonomes, seuls certains niveaux d’autonomie font actuellement partie du projet pilote. L’échelle d’autonomie comporte cinq niveaux. Les véhicules de niveau 0 possèdent un régulateur de vitesse normal et les véhicules de niveau 5 sont entièrement automatisés et n’ont pas besoin de conducteur. Le projet pilote de l’Ontario permet de faire des essais pour les niveaux de 3-5 avec un conducteur de sécurité.

Toute personne qui participe au projet pilote doit posséder une assurance responsabilité civile d’au moins 5 millions de dollars (la police auto moyenne offre 1-2 millions de dollars en responsabilité civile).

Les véhicules autonomes sont-ils plus sécuritaires?

Étant donné que les véhicules autonomes sont encore à l’essai, c’est difficile à dire. Toutefois, il est important qu’ils puissent être mis à l’essai sur la voie publique afin qu’ils soient entièrement prêts à prendre la route lorsque cette technologie sera déployée.

Une fois entièrement développés, le le Canadian Automated Vehicles Centre of Excellence (en anglais seulement) affirme que les véhicules autonomes seront plus sécuritaires et pourraient potentiellement réduire les décès relatifs aux collisions de 80 %.

étude poussée sur les véhicules autonomes
  • 1 Créer une police d’assurance distincte couvrant la négligence du conducteur et les problèmes techniques (pour aider l’attribution de la responsabilité d’un accident).
  • 2 Partager les données de ces véhicules avec les fabricants, assureurs et propriétaires des véhicules pour aider à déterminer le responsable d’un accident.
  • 3 Mettre à jour les normes de sécurité fédérales afin d’inclure cette nouvelle technologie

Les données joueront un rôle important afin de déterminer comment les véhicules autonomes seront couverts par l’assurance. Il sera intéressant de voir, une fois les essais terminés, à quel point ces autos robots seront bienvenues sur les routes!


Entre-temps, obtenez la bonne assurance pour votre véhicule conduit par un humain. Obtenez une soumission en ligne avec Sonnet.