14 conseils de sécurité pour la conduite hivernale

Il ne fait aucun doute que les saisons canadiennes sont spéciales : un jour, il est possible de sortir en t-shirt, alors que le lendemain il y a de la neige jusqu’aux genoux. Nous savons tous que cette fameuse saison arrive, mais chaque hiver, nous ne sommes jamais assez prêts pour le froid, sans compter la glace, la neige et la gadoue qui nous attendent sur les routes.

La transition de la conduite estivale à la conduite hivernale nécessite un peu de préparation. Il est important de planifier la préparation de votre véhicule pour l’hiver afin d’être prêt(e) à faire face aux conditions routières plus dangereuses. Votre conduite change également à l’arrivée des températures hivernales, donc savoir quoi vérifier et comment réagir peut aider à prévenir les accidents avant qu’ils ne se produisent. Pour commencer, nous avons créé un cours non officiel pour vous aider à rester en sécurité et en confiance sur la route cet hiver.

Sept conseils de conduite avant de prendre la route

1. Installez vos pneus d’hiver Grâce aux pneus d’hiver, vous pouvez freiner 40 % plus tôt qu’avec des pneus quatre saisons , ce qui rend votre véhicule plus facile à conduire sur les routes glacées. Les pneus d’hiver ne sont pas obligatoires aux yeux de la loi (sauf au Québec), mais ils sont fortement recommandés. En fait, près de sept conducteurs canadiens sur dix utilisent des pneus d’hiver . Vous ne serez pas seulement plus en sécurité si votre véhicule est doté de pneus d’hiver; vous pourriez même économiser de l’argent puisque certains assureurs offrent des rabais pour pneus d’hiver! De plus, si vous vivez en Ontario, vous avez de la chance; tous les assureurs le font.

Conseils de sécurité sur les pneus pour la conduite hivernale :
  • Changez vos pneus pour des pneus d’hiver avant la première tempête. Évitez la période de pointe de la saison en prenant votre rendez-vous bien à l’avance. Certains assureurs pourraient même exiger que vos pneus d’hiver soient installés avant une certaine date — si vous n’en êtes pas certain(e), communiquez avec votre compagnie d’assurance.
  • Assurez-vous d’avoir les bons pneus Au Canada, tous les pneus d’hiver portent un symbole avec une montagne à trois sommets et un flocon de neige. Ce symbole signifie que les pneus ont été spécialement conçus pour la conduite dans la neige.
  • N’agencez pas différents modèles de pneus. Vos quatre pneus devraient être des pneus d’hiver.
  • Gardez vos pneus bien gonflés. Vérifiez la pression de vos pneus au moins une fois par mois pendant les températures froides. Les pneus perdent leur pression plus rapidement en hiver. De plus, conduire avec des pneus insuffisamment gonflés, surtout sur des routes glacées, est dangereux.

2. Faites un entretien saisonnier. Faites de l’entretien automnal une priorité chaque année afin que votre véhicule soit prêt pour la conduite en hiver, même s’il semble être en bon état. Le mécanicien veillera à ce que les pièces essentielles fonctionnent bien et s’occupera de tout élément caché qui aurait pu vous poser problème pendant les journées froides. Nous vous recommandons de planifier l’entretien en même temps que le changement de pneus afin d’éviter un second rendez-vous.

3. Comprenez votre police d’assurance. Vous pouvez être le conducteur le plus sécuritaire de la planète et malgré tout avoir un accident dans des conditions hivernales, même si ce n’est pas votre faute. Lisez votre police auto pour vous assurer d’avoir la protection nécessaire pour couvrir votre véhicule et vous-même en cas d’accident pendant l’hiver. Conservez une trousse d’urgence pour la conduite hivernale.

4. Conservez une trousse d’urgence pour la conduite hivernale. Tout guerrier de l’hiver sait qu’une rousse d’urgence pour la conduite iest un incontournable en hiver! Si vous en avez une dans votre véhicule, vous pourrez rester en sécurité et au chaud si jamais vous êtes pris(e) sur le bord de la route.

Voici une liste d’articles que nous vous recommandons pour votre trousse :
  • Des collations et de l’eau. SConservez de la nourriture non périssable (comme des barres énergétiques) et des bouteilles d’eau au cas où quelque chose se produirait.
  • Une trousse de premiers soins. Cet essentiel des urgences doit contenir des compresses stériles, des pansements, des rubans adhésifs, des blocs réfrigérants, des gants jetables sans latex et du nettoyant antiseptique, entre autres. La Croix-Rouge canadienne a une liste complète odes articles à inclure.
  • Une brosse à neige, un grattoir et une petite pelle. Tous les outils nécessaires pour vous sortir d’un banc de neige.
  • Une couverture et des vêtements supplémentaires. Rangez ces articles afin de pouvoir vous changer et rester au chaud si vos vêtements sont mouillés.
  • Une lampe de poche et des piles de rechange. Économisez la pile de votre téléphone en utilisant plutôt une lampe de poche.
  • Des câbles de démarrage. Non seulement les câbles de démarrage vous aideront à vous sortir d’une mauvaise situation si la batterie de votre voiture venait à se vider, mais vous pourrez être un héros si jamais un autre conducteur a besoin d’aide!
  • Du sel, du sable ou de même de la litière à chat. Utilisez-les pour avoir de la traction si vous êtes pris dans la neige ou si vous voulez vous frayer un chemin sécuritaire entre votre véhicule et votre destination.
D’autres articles que vous devriez conserver dans votre voiture :
  • Un couteau suisse. Vous ne savez jamais quand vous pourriez en avoir besoin!
  • Des fusées éclairantes ou un voyant lumineux. Utilisez-les comme phares pour aviser les autres conducteurs de votre véhicule si vous avez besoin d’aide.
  • Une carte routière. Si vous êtes pris dans la neige sans réception cellulaire, une carte routière vous aidera à vous guider si vous devez aller chercher de l’aide à pied.
  • Des sachets chauffants. Ces sachets à usage unique garderont vos doigts et vos orteils bien au chaud.
  • Un chargeur de téléphone portatif d’urgence. Ceux-ci sont utiles en tout temps si vous devez charger votre téléphone en route, mais avoir un chargeur à portée de main peut également charger votre téléphone si vous ne pouvez pas le faire dans votre voiture.

5. Enlevez la neige et la glace de votre véhicule. C’est essentiel, tant pour votre sécurité que pour celle des autres sur la route.

  • Les fenêtres, les miroirs, les phares et les clignotants. Une bonne visibilité est la clé d’une conduite hivernale sécuritaire! Vous devez vous assurer de voir clairement les autres véhicules et les environs, et les autres conducteurs doivent pouvoir vous voir afin d’être prêt pour votre prochain mouvement.
  • Le toit de votre voiture. Il est très important de prendre le temps d’enlever toute la glace accumulée sur le toit de votre voiture. Une fois que votre véhicule se réchauffe, la neige et la glace sur votre toit commenceront à fondre et pourraient s’envoler, ce qui pourrait causer des dommages potentiels au véhicule derrière vous ou même causer un accident. Si vous savez qu’il y aura une chute de neige ou de la pluie verglaçante pendant la nuit, réglez votre alarme quelques minutes plus tôt afin d’avoir le temps de complètement déblayer votre voiture.

6. Gardez votre réservoir d’essence (et tous les autres fluides) plein. Vous ne voulez pas être pris sans essence et vous aurez besoin d’un lave-glace déglaçant pour avoir une bonne vision.

  • Essence. Vous ne savez jamais à quel moment vous serez en mesure d’arrêter pour faire le plein d’essence, surtout dans les longs voyages. Si votre réservoir d’essence est faible lorsque vous partez pour la journée, votre premier arrêt devrait être la station-service. De plus, si votre réservoir est faible, la condensation pourrait s’accumuler et faire geler la conduite du carburant — ce qui pourrait entraîner d’autres problèmes au moteur que vous voulez certainement éviter.
  • Une bouteille de liquide lave-glace. AGardez toujours une bouteille de liquide lave-glace supplémentaire dans votre coffre arrière. Assurez-vous que le réservoir demeure plein et que le liquide que vous achetez est fait pour les températures allant jusqu’à -40 ℃

7. N’oubliez pas votre téléphone portable! Et assurez-vous que la pile soit pleine lorsque vous partez, au cas où vous devriez faire un appel d’urgence.

Sept conseils de conduite lorsque vous êtes sur la route

1. Portez attention et conduisez tranquillement. Dès que vos mains sont sur le volant, restez alerte aux obstacles et dangers potentiels sur la surface de la route et autour de vous. Vous êtes fatigué? Arrêtez-vous à une station-service pour faire le plein d’énergie ou pour changer de conducteurchanger de conducteur lorsque vous voyagez avec quelqu’un d’autre. Éteignez votre appareil mobile. Nous vous recommandons de le mettre sur le banc arrière pour le laisser hors de votre portée et éviter de succomber à l’envie de texter. Et le plus important, réduisez votre vitesse! La meilleure façon d’éviter les accidents en hiver est simplement de ralentir. Cette méthode vous donnera plus de temps et d’espace pour réagir.

2. Laissez tomber le régulateur de vitesse. Bien sûr, le régulateur de vitesse peut ralentir les personnes au « pied pesant » (et les contraventions de vitesse), mais ne l’utilisez jamais en hiver; vous pourriez vous retrouver dans le fossé. Pourquoi? C’est en raison de la mécanique. Cette fonction pratique existe pour maintenir une vitesse constante lorsque votre pied n’est pas sur la pédale. Cependant, si vous perdez la traction sur une route glacée, le régulateur de vitesse pourrait en fait vous faire accélérer et déraper.

3. Apprenez comment vous sortir d’un dérapage. Tout d’abord, ne paniquez pas! Il existe quelques techniques de freinage qui vous aideront à vous redresser ou à arrêter en sécurité. La technique à utiliser dépend du type de freins que vous avez. Que votre véhicule soit à traction arrière, à traction avant ou à traction intégrale, cherchez les moyens de vous sortir d’un dérapage. Transport Canada a créé un excellent guide étape par étape sur les types de dérapage et comment vous en sortir

4. Talonnage — ne faites pas ça! Talonner un véhicule n’est pas sécuritaire, même dans de bonnes conditions routières, et c’est encore plus dangereux dans des conditions enneigées et glissantes. Vous aurez besoin d’assez de distance entre votre voiture et celle devant vous si jamais l’autre véhicule freinait brusquement. Gardez toujours une distance sécuritaire derrière les autres véhicules. Dans des conditions routières normales, vous devriez suivre la règle générale de laisser deux à trois secondes derrière le véhicule devant vous. Si les conditions sont difficiles, vous aurez besoin de plus d’espace.

5. Ne dépassez jamais un chasse-neige. Faites preuve de patience! Les chasse-neige et les camions d’épandage de sel ou de sable ont besoin de temps pour faire leur travail. Dépasser un chasse-neige est extrêmement dangereux pour vous et vos passagers, sans oublier le conducteur du chasse-neige et les autres conducteurs. Nous vous recommandons de maintenir une distance sécuritaire de la longueur de dix voitures derrière ce type de véhicule.

6. Si vous vous dirigez vers le nord pour votre voyage de ski annuel, vous ferez probablement face à des routes de campagne plus périlleuses, avec plus de dangers.

Voici quelques trucs auxquels porter attention sur les routes rurales :
  • Les accotements non stabilisés. Il est facile de méprendre un fossé enneigé pour un accotement non stabilisé, donc soyez prudent(e) lorsque vous tournez les coins ou vous rangez sur le côté.
  • Les routes moins éclairées. Les routes rurales ne sont généralement pas aussi bien éclairées que les autoroutes occupées (ou simplement non éclairées) et la neige fait en sorte que c’est encore plus difficile de voir le soir. S’il fait noir et qu’il neige, conduisez lentement.
  • Les motoneiges. Les motoneiges sont permises sur certaines voies publiques. Gardez l’œil ouvert au cas où des motoneiges seraient sur l’accotement.
  • Les animaux sauvages. Une collision avec un animal peut être extrêmement dangereuse. Respectez toujours les panneaux jaunes signalant la présence d’animaux sauvages en ralentissant et en conduisant de manière défensive.
  • Les champs et les vents forts. La poudrerie sur un champ est l’environnement parfait pour la formation de glace noire.

7. Rangez-vous sur le côté ou reportez votre voyage à un autre moment. Parfois, lorsqu’une tempête de neige fait rage ou qu’il y a de la pluie verglaçante à l’horizon, votre meilleure option est d’arrêter de conduire ou de simplement rester à la maison. Même si vous raterez un événement important, ça ne vaut pas la peine de risquer votre propre sécurité et la sécurité des autres.

Oui, la conduite en hiver peut être intimidante. Cependant, si vous êtes bien préparé(e), savez à quoi vous attendre et conduisez prudemment, il y a de fortes chances que vous passerez l’hiver sans incident. N’oubliez pas, si vous avez un dossier sans accident, vous pourriez maintenir vos primes d’assurance basses, donc c’est payant de rester en sécurité en hiver!

1. Temps hivernal 2. Which way is winter tire usage trending in Canada? (en anglais seulement) 3. Conduite en hiver 4. OSH Answers Fact Sheets (en anglais seulement) 5. Préparer une trousse d’urgence pour la voiture

Votre assurance auto actuelle vous donne-t-elle froid dans le dos? Obtenez une soumission avec Sonnet dès aujourd’hui.