6 conseils pour survivre à la saison des impôts

La saison des impôts est encore à nos portes et, pour un grand nombre de personnes, 2020 s’est avérée une année particulière. De nombreux Canadiens ont été confrontés à des difficultés en raison de la pandémie de COVID-19. Alors que vous vous préparez pour la saison des impôts, votre déclaration de revenus pourrait s’avérer différente cette année. Vous pourriez avoir des questions sur votre déclaration en raison des programmes de soutien fédéraux pour la COVID-19 et nous sommes là pour vous aider. Voici quelques conseils et ressources pour vous aider à préparer votre déclaration de revenus 2020.

1. Produisez votre déclaration de revenus le plus tôt possible.

Cette année, la date limite pour déposer votre déclaration de revenus et le 30 avril 2021. 7 En date d’aujourd’hui l’Agence du revenu du Canada (ARC) n’a pas annoncé de prolongation des échéances comme l’année dernière. Vous pouvez toutefois produire votre déclaration d’impôts dès la fin février; mieux vaut le faire tôt que tard. Vous vous demandez probablement quelle sera la différence. Si vous devez payer de l’impôt et que vous avez produit votre déclaration tôt, vous pourrez choisir de le payer en petits versements, plutôt qu’en un seul versement. Cependant, si vous dépassez la date d’échéance, l’ARC vous facturera des intérêts sur le montant dû, ainsi qu’une pénalité pour production tardive. Pour les particuliers et les travailleurs autonomes, vous aurez jusqu’au 30 avril 2021 pour payer tout solde dû de vos impôts sur votre revenu et vos prestations pour 20207.

Par ailleurs, si vous vous attendez à un remboursement et que vous produisez votre déclaration tôt, vous pourrez recevoir le montant du remboursement dans votre compte bancaire plus rapidement… ce qui n’est pas une mauvaise chose.

2. Payez moins d’impôts en économisant votre argent.

Si vous avez de l’argent à investir, nous vous recommandons de le placer dans un endroit où vous aurez le moins d’impôts possible à payer (ce qui en fait plus pour vous!). Un des moyens d’économiser est par l’entremise du compte d’épargne libre d’impôt (CELI). Avec un CELI, vous ne payez aucun impôt sur votre investissement, en plus de pouvoir retirer de l’argent sans être imposé. Gardez en tête qu’il y a une limite annuelle sur le montant que vous pouvez verser dans un CELI, donc assurez-vous de faire le suivi de vos cotisations (en 2021, elle est de 6 000 $). Si vous n’êtes pas certain(e) du montant que vous pouvez cotiser, vérifiez-le dans votre compte Mon dossier de l’Agence de revenu du Canada (ARC).

Si votre employeur offre un régime d’épargne d’entreprise, il est utile de cotiser à un régime enregistré d’épargne-retraite (REER) ià l’aide de retenues salariales avant impôt. Ceci se fait directement sur votre chèque de paie. Par exemple, si votre salaire est de 50 000 $ et que vous cotisez 2 000 $ à votre REER au cours de l’année, vous n’aurez à payer de l’impôt que sur 48 000 $. De plus, votre investissement sera libre d’impôts jusqu’à ce que vous le retiriez à votre retraite. Prenez le temps d’en apprendre plus sur les REER pour savoir combien vous pouvez cotiser et quand vous pouvez retirer des fonds. Vous avez jusqu’au 1er mars 2021 pour cotiser à un REER (ou pour donner à des organismes de bienfaisance) pour la déclaration de revenus à venir.1

3. Rassemblez vos documents.

Votre employeur doit vous fournir votre Relevé T4 (votre État de la rémunération payée) avant la fin de février. Cependant, d’autres documents sont nécessaires pour faire votre déclaration de revenus. Vous aurez besoin de quelques autres formulaires pour vos impôts, notamment :

  • T4A – État du revenu de pension, de retraite, de rente ou d’autres sources.
  • T5 – État des revenus de placement.
  • T2202 – Certificat pour frais de scolarité et d’inscription.

Autres documents pouvant être nécessaires pour votre déclaration de revenus :

  • Reçus pour les dons de bienfaisance, les frais médicaux, les frais de déménagement et les frais de garde d’enfants
  • État du compte de prêt hypothécaire et relevé d’impôts fonciers

Si vous faites partie des nombreuses personnes qui ont été touchées par la pandémie et qui ont eu besoin des mesures de soutien fédérales pour la COVID-19, voici certaines des prestations d’urgence que vous devrez déclarer :

  • Prestation canadienne d’urgence (PCU) de l’ARC
  • Prestation canadienne d’urgence pour les étudiants (PCUE)
  • Prestation canadienne de la relance économique (PCRE)
  • Prestation canadienne de la relance économique pour proches aidants (PCREPA)
  • Prestation canadienne de maladie pour la relance économique (PCMRE)

Vous recevrez un feuillet T4A de l’ARC si vous avez reçu des prestations d’urgence ou pour la relance économique de la part de l’ARC avant le 31 décembre 2020. Si vous avez reçu des paiements de PCU de la part de Service Canada, ce montant sera inclus dans vos prestations d’assurance-emploi régulière sur votre feuillet T4E. Si vous êtes résident du Québec, vous retrouverez ces renseignements sur votre relevé RL-1. 8

Conservez tous vos documents relatifs à vos impôts au même endroit afin d’y accéder rapidement lorsque viendra le temps de remplir votre déclaration (que ce soit physique ou électronique, ou, encore mieux, les deux). De plus, n’oubliez pas qu’il est suggéré de conserver vos dossiers d’impôts et documents connexes pendant au moins six ans à compter de la fin de l’année fiscale à laquelle les documents correspondent.2 La raison est que l’ARC pourrait sélectionner votre déclaration de revenus aux fins d’examen.3

4. Découvrez à quelles réductions et crédits d’impôt vous avez droit.

Faites des recherches sur les frais que vous pouvez déduire de votre revenu imposable. Vous pourriez ainsi réduire le montant d’impôt que vous devez ou même avoir droit à un remboursement! Voici quelques exemples de ce que vous pouvez réclamer :

  • Intérêts sur les prêts étudiants admissibles que vous remboursez.
  • Certains frais de garde liés à votre emploi ou à vos études
  • Dons à des organismes de bienfaisance.

    Qu’en est-il de vos primes d’assurance? Dans certaines situations, vous pourriez être en mesure de déduire votre assurance de votre déclaration de revenus. Par exemple, si vous êtes propriétaire d’un immeuble à logements, vous pouvez déduire les primes d’assurance payées pour votre propriété locative de l’année actuelle.5

    En ce qui concerne l’assurance auto, vous pourriez être en mesure de réclamer vos primes auto (ou une portion) si : 6

    • Vous devez normalement travailler à d’autres emplacements que l’établissement commercial de votre employeur.
    • Vous êtes responsable des coûts de votre véhicule en vertu de votre contrat de travail (cela signifie que votre employeur ne vous rembourse pas et vous n’avez pas refusé un remboursement ou une allocation raisonnable de votre employeur.
    • Vous n’avez pas reçu d’indemnités non imposables pour les frais de véhicule à moteur.
    • Votre employeur a rempli et signé le formulaire T2200 (Déclaration des conditions de travail).

      Le montant de votre prime d’assurance auto que vous pouvez déduire se limite au pourcentage d’utilisation de votre véhicule à des fins commerciales (ou, en d’autres termes, l’utilisation liée aux revenus).6 Il est également important de vous rappeler que les types d’utilisation de véhicule à des fins commerciales ne sont pas tous permis par une police d’assurance auto des particuliers.

      En raison de la pandémie de COVID-19, vous avez peut-être travaillé à distance et utilisé votre espace personnel comme un espace de travail. Si vous répondez aux critères d’admissibilité, vous pouvez utiliser la méthode à taux fixe temporaire pour calculer votre déduction pour les dépenses de travail à domicile pour l’année fiscale 2020 seulement. Vous êtes admissible à une déduction si vous respectez tous les critères.9

      • Si vous avez été en mesure de travailler à distance en 2020 ou que votre employeur a exigé le travail à distance en raison de la pandémie de COVID-19
      • Si vous avez travaillé plus de 50 % du temps à domicile pendant une période d’au moins quatre semaines en 2020
      • Si vous avez rempli les formulaires T2200S ou T2200
      • Si les dépenses sont utilisées directement en lien avec votre travail pendant cette période

      Le montant maximum que vous pouvez demander en utilisant le nouveau processus simplifié pour la méthode à taux fixe temporaire est de 400 $ (200 jours ouvrables) par personne. Vous n’avez pas à calculer la taille de votre espace de travail, à conserver des documents justificatifs ou à faire remplir et signer un formulaire T2200 par votre assureur. Pour de plus amples renseignements et une liste de vérification, consultez la page Dépenses de travail à domicile pour les employés.

      Vous voulez savoir tout ce que vous pourriez réclamer? Consultez la liste complète des déductions, crédits et dépenses pour savoir ce à quoi vous avez droit.

      5. Produisez votre propre déclaration de revenus

      Si votre déclaration de revenus est simple, il convient de la faire par vous-même. Il y a de nombreux logiciels produisant votre déclaration de revenus en ligne gratuitement ou à bas prix. Par exemple, nos partenaires chez TurboImpôt offrent différents produits selon vos besoins et votre niveau de confort afin de vous permettre de produire votre déclaration en toute confiance. Ils ont également une calculatrice d’impôt sur le revenu qui peut estimer votre remboursement d’impôts gratuitement avant même que vous ne commenciez votre déclaration de revenus.

      CONSEIL : Les clients de Sonnet peuvent économiser 20 % sur le logiciel TurboImpôt. Profitez de cette offre en vous connectant à votre compte, puis en cliquant sur Connexions Sonnet.

      Ces outils en ligne partagent souvent des conseils visant à maximiser votre remboursement et ne vous permettront pas de soumettre la déclaration si des renseignements sont manquants. Si vous préférez les méthodes traditionnelles, vous pouvez produire une déclaration par la poste ou par téléphone.

      Le saviez-vous? Si vous remarquez une erreur après avoir produit votre déclaration de revenus, vous pouvez apporter des corrections une fois que vous aurez reçu votre avis de cotisation (cependant, il y a certains éléments pour lesquels vous ne pouvez demander de modification).4 En fait, des modifications peuvent être faites pour les 10 années antérieures. Vous pouvez demander une correction à votre déclaration de revenus en ligne par votre compte Mon dossier de l’ARC ou en envoyant le formulaire Demande de redressement d’une T1 (ou une lettre signée comprenant les détails précis).4

      Si vous n’êtes pas tout à fait prêt(e) à prendre la responsabilité de votre déclaration de revenus, pratiquez-vous en ligne, sans l’envoyer. Il s’agit d’une excellente façon d’augmenter votre niveau de confiance — et possiblement de le faire par vous-même dans le futur.

      6. Inscrivez-vous à Mon dossier de l’ARC

      Mon dossier est un service de l’ARC qui rend la saison de l’impôt un peu plus facile. Créez un compte pour obtenir un accès en ligne sécurisé et pour afficher et gérer votre déclaration de revenus, ainsi que pour :

      • Préremplir automatiquement certains champs de votre déclaration.
      • Voir où en est le traitement de votre remboursement.
      • Vous inscrire au dépôt direct (pour obtenir votre remboursement plus rapidement).

      Votre déclaration de revenus pourrait être un peu plus complexe cette année, mais cela n’a pas à vous intimider. Grâce à une bonne planification et organisation, vous pouvez l’envoyer à temps pour profiter de la saison.

      Sonnet et Intuit Canada ont un partenariat de marketing d’entreprise.

      Commencez à économiser sur votre assurance. Dates limites pour l’année d’imposition *Tax Tip: How Long Should I Keep My Income Tax Records? Combien de temps devez-vous conserver vos dossiers d'impôt sur le revenu? Comment puis-je modifier ma déclaration de revenus? Dépenses de location que vous pouvez déduire Frais de véhicule à moteur admissibles - Dépenses des employés salariés Changements apportés en matière d’impôt et de prestations : l’Agence et la COVID-19