Réduire le stress pendant la période des impôts

Pour certains, la période des impôts est l’un des temps de l’année les plus stressants. Cela peut sembler étrange puisque tous doivent produire des déclarations de revenus, mais beaucoup de gens en ont une peur irrationnelle. Certains s’inquiètent des sommes qu’ils devront possiblement payer, tandis que d’autres attendent souvent à la dernière minute pour s’y mettre.

L’argent est définitivement une source de stress pour certains, mais il n’y a aucune raison de vivre du stress en lien avec les impôts. Le régime fiscal canadien peut sembler complexe, mais le processus de production des déclarations de revenus est généralement simple. Voici cinq conseils pour vous aider à réduire votre stress pendant la période des impôts.

1. Notez les dates d'échéance

Les gens qui ont tendance à procrastiner sont généralement ceux qui stressent le plus. Il existe plusieurs échéances fiscales, mais seulement quelques-unes vous concernent.

●      28 février — Dernier jour pour que les employeurs vous remettent vos T4, T4A et T5.

●      1er mars — Date limite de cotisation à un Régime enregistré d’épargne-retraite (REER) pour l’année précédente.

●      30 avril — Date d’échéance de la déclaration de revenus de l’année précédente pour les particuliers. Également la date d’échéance du solde à payer (le cas échéant) pour les particuliers et les travailleurs autonomes.

●      15 juin — Date d’échéance de la déclaration de revenus de l’année précédente pour les travailleurs autonomes.

Tant que vous connaissez vos dates limites, il n’y a aucune raison de vous stresser. La date limite de cotisation à un REER concerne l’année d’imposition précédente. Vous pouvez toujours verser des cotisations tout au long de l’année. Le 30 avril est sans doute la date la plus importante puisque c’est à ce moment que vos impôts et tout solde impayé sont dus.

N’attendez pas à la dernière minute pour produire votre déclaration, car c’est de cette façon que les gens finissent par paniquer. Dès que vous avez tous vos documents, vous devriez produire votre déclaration de revenus pour vous débarrasser de cette tâche. N’oubliez pas que plus tôt vous produisez votre déclaration, plus vite vous obtiendrez votre remboursement (le cas échéant).

2. Rassemblez tous vos documents

Vous ne pouvez pas produire vos déclarations de revenus sans avoir tous vos documents en main, alors vous devriez tout rassembler dans un seul dossier (physique ou électronique) dès que possible. Comme vous le savez maintenant, la date limite pour obtenir les feuillets T4, T4A et T5 des employeurs est le 28 février, alors vous devriez communiquer avec eux si vous ne les avez pas reçus d’ici le 1er mars.

Vous devez également rassembler les documents individuels auprès de vos institutions financières, comme des états de revenus de placement et des cotisations à un REER. Ces relevés sont faciles à trouver, car les comptes comportent habituellement une section pour les documents fiscaux. Tous les reçus de dons de bienfaisance doivent également être mis de côté puisque vous pouvez les inclure à votre déclaration.

En rassemblant tous vos documents, vous pouvez facilement les organiser, de sorte que vous serez prêt(e) à produire votre déclaration. Après avoir commencé, il suffit d’entrer tous les chiffres.

3. Réservez du temps sans interruption

Certes, le processus de production d’une déclaration de revenus n’est pas amusant; il pourrait d'ailleurs s’agir de la raison pour laquelle certaines personnes stressent. En supposant que vos déclarations de revenus sont simples à produire, cela ne devrait pas prendre plus d’une heure. Même si vous êtes un(e) travailleur(euse) autonome, cela ne prendra qu’une heure ou deux de plus.

La meilleure chose à faire est de réserver du temps pour produire vos déclarations de revenus. Choisissez un moment où vous ne serez pas interrompu(e) par quoi que ce soit. Si vous avez des enfants, vous devriez peut-être en profiter lorsqu’ils jouent à l’extérieur ou sont occupés. Ainsi, vous pourrez vous concentrer sur vos déclarations de revenus. Si vous ressentez toujours du stress, prenez une pause s’il le faut. La majorité des logiciels de déclarations de revenus enregistrent automatiquement vos données, de sorte que vous pouvez arrêter et reprendre la tâche à tout moment.

4. Ne paniquez pas si vous devez des sommes

En matière d’impôts, le facteur de stress le plus important est certainement un solde impayé que vous pourriez devoir. Vos impôts sont évalués chaque année, alors le montant que vous devez (ou récupérez) change chaque année. Disons que vous devez un solde, mais que vous ne pouvez pas le rembourser en raison de votre situation financière actuelle. Si vous communiquez immédiatement avec l’Agence du revenu du Canada (ARC) pour expliquer votre situation, un plan de remboursement avec versements mensuels pourrait vous être offert. Cette option vous permettrait d’effectuer les paiements que vous êtes en mesure de verser tous les mois. L’ARC peut être très raisonnable si vous êtes honnête.

5. Demandez conseil si vous en avez besoin

Une chose est certaine, il n’y a aucune raison de produire vos déclarations de revenus seul(e). Pratiquement tout le monde utilise des logiciels d’impôts de nos jours, ce qui rend la production incroyablement facile puisque vous n’avez pas besoin de le faire à la main. Si vous ne vous sentez pas à la hauteur, divers services fiscaux, y compris des comptables professionnels, peuvent produire une déclaration en votre nom, alors il n’y a pas de quoi s’inquiéter. Vous devez simplement rassembler tous vos documents et fixer un rendez-vous, de préférence bien avant la date limite, pour que tout se passe bien.

En conclusion

Tant que vous prenez le temps de vous préparer, il n’y a aucune raison pour que vous ne puissiez pas produire vos déclarations de revenus sans ressentir de l’anxiété. Lancez-vous en vous disant que produire vos déclarations de revenus n’est pas si complexe; ensuite, vous ne saurez même plus pourquoi vous vous sentiez stressé(e).

Barry Choi est un expert en finances personnelles et en voyages à Toronto qui fait souvent des apparitions médiatiques. Son blogue intitulé Money We Have (en anglais seulement) est une des sources les plus fiables au Canada lorsqu’il est question d’argent et de voyage. À titre d’investisseur entièrement autodidacte et autonome sans formation officielle, il rend les finances faciles à comprendre pour les Canadiens. Ses spécialités incluent les finances personnelles, le budget des voyages, l’argent des milléniaux, les cartes de crédit et des destinations tendance.

Barry Choi est un porte-parole payé pour Sonnet.
Assurez-vous d’avoir la bonne assurance habitation et auto qui convient à vos besoins.