Comment survivre aux urgences financières
La vie est pleine de hauts et de bas. Si vous vous êtes soudainement retrouvé(e) avec votre lot de problèmes financiers, il existe des solutions productives pour protéger vos finances. Voici quelques scénarios courants et comment vous y retrouver, tout en conservant votre santé mentale — et vos économies.

Scénario 1 : Vous avez perdu votre emploi

Les récessions et les pertes d’emploi vont ensemble comme les friandises et les caries : l’un va rarement sans l’autre. Perdre son emploi est l’une des expériences les plus stressantes, mais elle est plus courante que les gens le croient1.

Les gens en recherche d’emploi devraient s’inspirer des investisseurs expérimentés, qui réfléchissent aux façons de faire des investissements — et de s’en sortir. Dans l’excitation initiale, la plupart des gens veulent conclure l’entente et signer sur la ligne pointillée. La première étape d’une mise à pied faite selon les règles est de s’assurer d’en avoir une preuve écrite. Ne vous gênez pas de demander des modifications à ce qui est généralement un contrat type. Vous pouvez trouver des idées de ce que vous pouvez demander, faites des recherches en ligne auprès de firmes spécialisées en droit du travail.

Si vous avez perdu votre emploi sans motif justifié, vous pourriez être admissible à une indemnité de cessation d’emploi, une indemnité de départ plutôt qu’un préavis, une indemnité de vacances non payée et tout salaire non versé. Chaque dollar ou avantage que vous recevez d’un employeur antérieur est un dollar que vous gardez dans vos poches.

Les employeurs donnent souvent2 un court délai pour signer l’entente de cessation d’emploi, ce qui sous-entend que si vous dépassez la date, l’offre « expirera ». Demandez une prolongation par écrit et indiquez que vous souhaitez obtenir un avis professionnel. De plus, n’ayez pas peur que la négociation pousse votre employeur à réduire l’offre initiale; cette situation se produit rarement. N’oubliez pas que votre rémunération totale inclut les avantages sociaux, les commissions, les primes au rendement et les heures supplémentaires, etc. Vérifiez toute date limite pour le transfert des prestations de retraite ou de l’assurance-maladie complémentaire.

Ensuite, attelez-vous à l’aspect de planification financière engendrée par la perte d’emploi. Si vous vous attendez à recevoir une indemnité de cessation d’emploi élevée, demandez à ce qu’elle soit versée sur deux années fiscales afin de ne pas être propulsé(e) dans une tranche d’imposition plus élevée en raison du versement forfaitaire. Si vous avez de l’espace dans votre REER et n’avez pas besoin de cet argent dans l’immédiat, songez à le faire verser dans votre REER pour éviter les retenues fiscales.

Par la suite, vous devez examiner vos revenus. Aurez-vous assez d’argent pour vos dépenses et effectuer vos paiements de prêts? Si la situation semble serrée, communiquez immédiatement avec votre institution financière et votre compagnie de carte de crédit pour expliquer la situation. Vous devriez être en mesure de négocier le report de paiements ou des réductions afin d’éviter de rater un paiement et d’endommager votre historique de crédit. Si vous avez une police d’assurance vie, vous pourriez être en mesure de l’utiliser en tant que garantie pour emprunter de l’argent pour les frais de subsistance.

La dernière chose que vous voulez est d’être financièrement confus(e). Plusieurs banques offrent des services gratuits de planification financière; ces planificateurs sont payés par les institutions financières. Pour obtenir de l’aide impartiale, communiquez avec un planificateur financier sur honoraires. Savoir que vous êtes sur la bonne voie — ou, du moins, avoir un plan pour y parvenir — libère votre énergie afin de vous concentrer sur votre recherche d’emploi.

Maintenant, faites un remue-méninges de toutes les sources de revenus potentielles et les autres mesures de soutien offertes. Vérifiez les sites Web gouvernementaux pour trouver la liste des crédits d’impôts, des programmes d’aide financière ou des prestations pour le perfectionnement des habiletés. Finalement, ne dépensez pas votre bonne énergie sur les remords et les regrets. Tournez la page.

Scénario 2 : La valeur de votre placements a chuté

Voir la valeur comptable de nos placements chuter ne produit certainement pas une poussée d’endorphine. Au contraire, cette situation provoque des sentiments d’anxiété et de dépression. Avant de prendre une décision impulsive, prenez du recul et examinez la situation dans son ensemble :

Suis-je sur la bonne voie pour atteindre mes objectifs à court, moyen et long terme? Les ralentissements brusques du marché ne font pas nécessairement en sorte que vos objectifs sont ruinés. Vos objectifs à court terme seront peut-être reportés.

Ai-je un fonds d’urgence? Si vous n’avez pas déjà un fonds d’urgence en comptant, créez-en un dès que vous pourrez. Selon les facteurs, comme votre âge, la sécurité de votre revenu et vos besoins en matière d’entrées d’argent, votre fonds d’urgence devrait comprendre assez d’argent pour vos dépenses régulières, allant de six mois à trois ans. N’oubliez pas que « l’argent est roi » et vous permet de couvrir vos dépenses — et effectuer des investissements de qualité à un plus faible coût.

Pour augmenter vos revenus, songez à négocier des paiements de prêt moins élevés ou même des congés de paiement. Déterminez les secteurs où vous pouvez obtenir rapidement de l’argent, au besoin, comme avec une marge de crédit ou avec certains actifs pouvant être utilisés comme garantie pour des prêts-relais. Il pourrait également s’agir d’une excellente occasion de vider vos garde-robes; il pourrait y avoir des trésors prêts à revendre.

C’est facile d’être à l’aise avec le risque dans les marchés à la hausse, lorsque les prix de la plupart des actifs grimpent. C’est seulement lorsque la valeur de nos investissements chute soudainement que nous comprenons réellement notre tolérance face au risque. Vous pourriez avoir une grande tolérance émotionnelle face au risque, mais une faible tolérance sur l’aspect financier, ou vice versa. Peu importe la situation, évitez l’impulsivité. Songez plutôt aux avantages de la moyenne des coûts en dollars lorsque votre dollar investi augmente dans un marché à la hausse. C’est également le bon moment pour rééquilibrer votre portefeuille si une chute dans une catégorie d’actifs le déséquilibre. Étrangement, la plupart d’entre nous avons tendance à acheter dans un marché à la hausse et vendre dans un marché en contraction — le contraire de ce qu’il faut faire.

Finalement, n’oubliez pas que ce n’est pas réellement une perte, jusqu’à ce que vous vendiez.

Rita Silvan, CIM, est auteure et rédactrice en finances personnelles et investissements. Elle est l’ancienne rédactrice en chef du magazine Elle Canada, une journaliste primée et une personnalité de la télé et des médias. Rita est rédactrice en chef de Golden Girl Finance (en anglais seulement), un magazine en ligne qui porte sur la réussite financière des femmes. Lorsqu'elle ne rédige pas de textes sur les finances, Rita explore les parcs de Toronto avec son caniche royal.

Rita Silvan est une porte-parole payée de Sonnet.


Sources (en anglais seulement) :
1 https://www.cheatsheet.com/money-career/job-statistics-that-scare-crap-out-of-you.html/
2 https://www.theglobeandmail.com/report-on-business/careers/laid-off-get-a-fair-severance-deal/article27434046/
Assurez-vous d’être couvert(e) par le meilleur programme d’assurance pour votre maison et votre auto.