Grandes villes universitaires canadiennes

Une grande ville est-elle synonyme de grande université, ou vice versa? Peu importe, ces villes canadiennes sont indissociables des grandes universités qui y sont situées.

Guelph, Ontario

Les étudiants de Guelph ont une réputation d’amants de la nature et les parcs, les sentiers ainsi que les zones de conservation à proximité du campus facilitent la pratique d’activités extérieures toute l’année. Sur le campus, un arboretum de 400 acres compte plus de 2 000 espèces de plantes et d’arbres ainsi que des jardins et des milieux humides. Sur le plan culturel, la ville héberge l’Art Gallery de Guelph et accueille de nombreux festivals annuels d’art et de musique, notamment le Guelph Jazz Festival, le Hillside folk music festival et le Banjofest.

Wolfville, Nouvelle-Écosse

Située sur la rive de la baie de Fundy, Wolfville en Nouvelle-Écosse est une ville universitaire au charme maritime. En plus du pittoresque campus de l’université, s’étendant sur 250 acres, les lieux regorgent de culture et d’histoire. Avec un marché hebdomadaire à l’année et une scène gastronomique dynamique, les plaisirs de la table sont un élément clé de la région. La toute proche vallée d’Annapolis abrite la meilleure région viticole du Canada. En été, les visiteurs montent à bord du Magic Winery Bus, un ancien autobus londonien à deux étages, pour des tournées quotidiennes des vignobles. Le cadre rural de Wolfville est également parfait pour les randonneurs qui affluent vers le sentier de Cape Split pour des randonnées quotidiennes avec vues imprenables sur le bassin Minas.

Kingston, Ontario

Colonisée dans les années 1700, Kingston fut la première capitale de la colonie britannique du Canada, ainsi qu’un port important; son histoire est bien présente dans les majestueux bâtiments en pierre calcaire du centre-ville. Chaque année, Kingston accueille de nombreux festivals culturels célébrant la musique, le cinéma et les arts visuels locaux, et a acquis la réputation de promouvoir les talents musicaux locaux comme Bryan Adams, The Tragically Hip et Sarah Harmer, entre autres. Sur les berges du lac Ontario, le rôle de centre d’expédition qu’a joué Kingston dans les siècles passés lui prête un autre titre glorieux : il s’agit d’un des meilleurs plans d’eau douce pour l’exploration d’épaves en plongée sous-marine au monde.

Sherbrooke, Québec

Abritant huit institutions d’éducation, ainsi qu’environ 40 000 étudiants, Sherbrooke est un centre intellectuel entouré des plus pittoresques paysages du Québec. Parmi ses institutions culturelles se trouve le Musée de la nature et des sciences de Sherbrooke, lequel célèbre les écosystèmes naturels de la région dans sa collection de milliers de spécimens de la flore et de la faune. De plus, à l’extérieur de la ville, une nature encore plus vaste vous attend. Le Parc national du Mont-Orford offre un des meilleurs environnements de la région pour les randonnées, le vélo de montagne, le ski de fond et le camping. Les montagnes de Stowe et Smuggler’s Notch sont toutes proches, de l’autre côté de la frontière au Vermont.

Lethbridge, Alberta

Bien que les écoles de Calgary et d’Edmonton attirent davantage l’attention en Alberta, la troisième plus grande ville de la province a beaucoup à offrir aux quelque 13 000 élèves qui y étudient. Les études en sciences, en affaires et en commerce attirent des étudiants de toute l’Alberta, ainsi que d’autres pays. Bien que Lethbridge n’ait pas sa propre franchise de la LNH, les amateurs de hockey ne manquent pas d’action. La ville compte six patinoires intérieures et des parties sont organisées parmi les nombreuses équipes de hockey mineur et collégial.

Nanaimo, Colombie-Britannique

Située au milieu des forêts tropicales et des côtes rocheuses de l’Île de Vancouver, « The Harbour City » est le lieu de résidence de 14 000 étudiants. Reconnue pour son long littoral pittoresque, offrant un accès facile au détroit de Géorgie et ses nombreuses îles, Nanaimo est une ville pleine d’énergie, à la culture diversifiée. Lieu de résidence traditionnel de la Première nation Snuneymuxw, ce peuple autochtone représente toujours une partie importante de la communauté. Nanaimo est donc l’endroit idéal pour en apprendre davantage sur la culture autochtone de l’Ouest canadien grâce aux galeries, boutiques, restaurants et visites guidées de Saysutshun (Newcastle Island) gérés par les membres de la Première nation Snuneymuxw.

Jeremy Freed est un auteur et rédacteur en chef indépendant basé à Toronto. Ses articles sur la mode, les voyages, la cuisine et le stylisme ont été publiés dans de nombreuses revues, notamment Sharp, Harry et re:Porter. 

Jeremy Freed est un porte-parole payé de Sonnet.

Diplômés d’universités canadiennes économisent aussi sur leurs assurances habitation et auto avec Sonnet.